Contribution à la théorie des défauts en élasticité, thermoelasticite et electroelasticite

par Cristian Dascalu

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Gérard A. Maugin.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .


  • Résumé

    Cette étude concerne la propagation des défauts dans des milieux élastiques, thermoelastiques et electroelastiques. On propose une formulation de la théorie énergétique du mouvement des défauts élastiques, basée sur la théorie des distributions, qui nous fournit la forme du critère de propagation. Pour des fissures et des dislocations on retrouve les critères classiques, tandis que pour des cavités ou des inclusions le résultat diffère de ce qui a été propose précédemment. Pour la fissuration des matériaux thermoelastiques, on obtient une généralisation de l'intégrale indépendante du contour j élastique. Par rapport aux autres expressions déjà proposées dans la littérature, la formule qu'on donne a essentiellement la propriété d'être une expression équivalente du taux de restitution d'énergie en thermoelasticite. En ce qui concerne la fissuration des matériaux electroelastiques, deux expressions ont été déjà proposées pour le taux de restitution d'énergie. On considère un problème particulier de fissuration dont l'un des deux bilans énergétiques, fournissant les deux paramètres, n'est pas capable de le décrire. Un tel choix entre deux critères de fissuration donne aussi la solution d'un problème plus général. On identifie les deux taux de restitution d'énergie comme étant les conséquences des deux formulations de l'electroelasticite, qui différent par la façon de modéliser l'action du champ électrique libre sur la matière. Dans ce contexte, on donne une solution pour cette controverse ancienne et fondamentale de l'electromagnetisme des milieux continus: la situation physique considérée peut être décrite en modélisant l'action du champ libre comme force de contact (contrainte) et non comme force a distance (volumique). On étudie en détail la fissuration des matériaux piézo-électriques, en approximation quasielectrostatique. On obtient les champs asymptotiques, l'expression du taux de restitution d'énergie et on donne une solution complète pour un problème antiplan. L'emploi du cadre dynamique nous permet de montrer que l'effet d'arrêt du champ électrique sur la fissuration, déjà remarque par des autres auteurs, n'est important qu'a partir d'un certain seuil pour le champ applique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 132 p.
  • Annexes : 96 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Institut d'Alembert-Bibliotheque de Mecanique..
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : DASC151
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Archives / LMT / THE 416
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.