Etude de la structure genetique des populations du champignon pathogene des graminees, magnaporthe grisea

par MARIE-PAULE BIJU-DUVAL

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de M.-H. LEBRUN.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Magnaporthe grisea est un champignon filamenteux pathogene des graminees cultivees ou sauvages. Les isolats regroupes dans cette espece sont identiques morphologiquement mais presentent des specificites hotes particulieres. Nous avons analyse la structure genetique de l'espece m. Grisea a partir d'un echantillon le plus representatif possible de sa repartition geographique (72 isolats provenant de 15 pays des continents americain, asiatique et africain) et de ses plantes hotes (20 especes appartenant a 13 genres differents). La variabilite genetique de m. Grisea a ete estimee a l'aide de 7 marqueurs moleculaires independants: l'adnr, les genes simple copie i1v-1, nia-1 et cut-1, la sequence repetee mgr586, et les retrotransposons fosbury et grasshopper. Le polymorphisme des sites de restriction de l'adnr et des fragments de restriction des genes simple copie permet de classer les isolats en plusieurs groupes genetiquement distincts. Les arbres phylogenetiques obtenus par comparaison des sequences des its1 et its2 de l'adnr ou des profils de restriction des genes simple copie presentent la meme topologie, repartissant les differents groupes d'isolats de l'espece m. Grisea en quatre phylums distincts. Les distances entre ces quatre phylum (8 a 10 % de divergence nucleotidique dans les its) sont comparables a celles mesurees entre especes voisines chez d'autres ascomycetes, indiquant que l'espece m. Grisea peut etre subdivisee en quatre sous-especes apparentees. Ces groupes d'isolats ne correspondent pas a des populations isolees geographiquement mais a des populations d'isolats provenant d'une seule plante hote. L'espece m. Grisea est donc constituee de sous-populations hote-specifiques. La specialisation parasitaire sur une nouvelle plante hote conduit a une subdivision de l'espece m. Grisea en populations suffisamment isolees genetiquement pour se differencier en sous-especes apparentees


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 156 P.
  • Annexes : 117 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T Paris 6 1994 324
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.