Cryoconservation par enrobage-deshydratation de bourgeons de vigne (vitis vinifera l. ) cultivee in vitro. Effets du pretraitement des bourgeons, evolution des sucres solubles, et comportement des solutions pendant la congelation

par PASCALE PLESSIS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J. DEREUDDRE.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Un procede original de conservation a tres basse temperature de bourgeons de vigne cultivee in vitro est propose. Cette technique, mise au point sur vitis vinifera l. Cv chardonnay, comporte un pretraitement specifique: l'enrobage des bourgeons dans un gel d'alginate, une preculture des billes ainsi formees avec des concentrations croissantes de saccharose (jusqu'a 1m), et une deshydratation dans l'air pour abaisser la teneur en eau relative des billes a 0,22g d'eau/g de matiere seche. Apres une congelation directe ou un refroidissement en deux etapes jusqu'a la temperature de l'azote liquide (-196c), les bourgeons enrobes sont rechauffes et remis en culture sur un milieu de reactivation standard. Par cette technique, 60% des bourgeons survivent et 30% reprennent une croissance par developpement direct du meristeme apical puis par bourgeonnement axillaire. Ce procede a ete applique avec succes a d'autres varietes de vinifera et a des porte-greffes. L'etat physiologique des bourgeons influence leur resistance a la congelation. Un traitement des vitroplants a basse temperature ne leurs permet pas de developper des mecanismes d'endurc issement. L'apport exogene d'aba ameliore la tolerance des bourgeons a la deshydratation sans modifier leur resistance a la congelation. Le developpement initial des boutures sur un milieu enrichi en cytokinine augmente le taux de survie de certains cultivars. Le saccharose apparait etre le meilleur cryoprotecteur. Une preculture progressive a forte concentration induit des modifications dans le metabolisme des sucres qui ne peuvent etre attribuees a la seule elevation de la pression osmotique. On constate que la preculture avec du saccharose provoque une augmentation non proportionnelle des teneurs en glucose et fructose dans les bourgeons, ainsi que la synthese d'un nouveau trisaccharide. Des analyses thermiques par microcalorimetrie differentielle a balayage montrent que le pretraitement permet une transition vitreuse des solutions dans l'enrobage et dans les bourgeons apres l'etape de deshydratation. La survie des cellules est liee a une transition vitreuse reversible des solutions pendant la congelation et le rechauffement. Cependant, la survie des bourgeons reste dependante des conditions de refroidissement (temperature et vitesse du prerefroidissement). D'autres causes d'alteration cellulaire (cristallisation des sucres, transitions de phase dans les membranes) sont envisagees


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 183 P.
  • Annexes : 252 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.