Effets des variations antigeniques des souches de virus de rage sauvage et de l'immunosuppression sur l'efficacite des vaccins antirabiques. Propositions d'amelioration des traitements en cas d'infection par le virus de la chauve-souris europeenne (ebl)

par JUAN ANTONIO MONTANO-HIROSE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de P. SUREAU.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Depuis 1985, des chauves-souris sont infectees par l'european bat lyssavirus 1 (ebl1), antigeniquement eloigne des souches vaccinales du virus de la rage. Le diagnostic d'ebl1 a ete ameliore avec une batterie d'anticorps monoclonaux (acm) antinucleocapside. Les serums et les lymphocytes de personnes vaccinees contre la rage ont ete testes pour la presence d'anticorps (ac) neutralisants ebl1 et pour la proliferation avec ebl1. 25% des vaccines n'ont pas montre des ac neutralisants ebl1 et les lymphocytes de 55% des vaccines n'ont pas prolifere avec ebl1. 22% des vaccines n'ont developpe ni reponse t ni b contre ebl1. Les immunoglobulines antirabiques utilisees en serotherapie ont neutralise faiblement ebl1. Devant ces resultats, des acm specifiques d'ebl1 ont ete prepares. L'acm 8-2, une igg2a specifique de la proteine g d'ebl1, a ete choisi. L'epitope reconnu par cet acm a ete localise dans le site antigenique iia de la proteine g par l'analyse de la proteine g d'un virus mutant, moins pathogene, echappant a la neutralisation par cet acm. Nous avons propose que certains echecs de vaccination antirabique peuvent etre attribues a l'installation d'un etat d'immunodepression par apoptose. La lignee jurkat etait sensible au virus virulent mais pas aux mutants de virulence attenuee. Les lignees productrices d'ii-2 liberent du virus alors que les lignees non productrices entrent en apoptose et font une infection abortive


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 168 P.
  • Annexes : 319 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.