Ouverture de bassins marginaux et déformation continentale : l'exemple de la mer du Japon

par Marc Fournier

Doctoral thesis in Sciences de la Terre

Sous la direction de Laurent Jolivet.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .


  • Résumé

    La Mer du Japon s'ouvre en bassin "Pull-Apart" entre deux zones décrochantes dextres N-S. La déformation contemporaine de l'ouverture est décrite à Sakhaline et dans le Japon Sud-Ouest. L'étude du champ de contraintes le long de la zone décrochante Est-Mer du Japon permet de conclure qu'il subit l'influence de la subduction au Sud et évolue indépendamment au nord. La composante décrochante de la déformation est reliée à la déformation de l'Asie. La synthèse des données de fracturation autour de la mer du Japon montre la cohérence des directions du champ de contraintes Miocène inférieur et moyen, en accord avec le modèle d'ouverture en bassin Pull-Apart. La distribution des rotations paléomagnétiques est liée au champ de déformation: horaires dans les zones de déformations néogènes dextres et dans le Japon SO, et anti-horaires dans les blocs non déformées du Japon NE. Nous proposons que 30 de la rotation du Japon SO sont dus à l'ouverture asymétrique de la Mer du Japon, et que 15 sont dus au cisaillement dextre du Japon SO et absorbés localement. La ligne tectonique médiane du Japon SO est une faille de second ordre pendant l'ouverture à un jeu normal senestre. Des expériences de modélisation analogique d'indentation, réalisées pour tester l'interaction de la collision et de l'extension dans la déformation continentale, suugèrent un modèle reliant l'ouverture de la Mer du Japon à la collision Inde-Asie. Une large zone de cisaillement senestre d'orientation NE accommode la remontée vers le NE de L'Asie par rapport à la Sibérie. La zone de cisaillement dextre de la Mer du Japon est incluse dans cette zone de cisaillement senestre limitée au sud et au nord par le Qinling Shan et les monts Stanovoi. Elle accommode la rotation anti-horaire de blocs continentaux et l'ouverture de la mer du Japon. La rotation anti-horaire du Japon NE est attribuée au cisaillement senestre


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (312 p.)
  • Annexes : Bibliographie, 12 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne-Sud (Vannes). Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut des sciences de la Terre d'Orléans.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 13-0134
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris6 994 15
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 94 PA06 6125
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.