Peripherine : mise en evidence de formes dimeriques et transport axonal dans les axones moteurs du nerf sciatique de rat, intacts et en regeneration

par SILIA CHADAN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de L. DI GIAMBERARDINO.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons etudie la peripherine, proteine de filaments intermediaires specifique du neurone, dans le nerf sciatique de rat. Nous avons mis en evidence une forme dimerique de la peripherine, formee de deux chaines reliees entre elles par pont(s) disulfure(s). Nos conditions experimentales nous permettent de proposer qu'une telle forme dimerique existe in vivo. Nous avons ensuite etudie le comportement des deux formes de la peripherine, monomere et dimere, dans les ganglions spinaux au cours du developpement post-natal. Nos donnees font apparaitre que la baisse de la quantite de peripherine est correlee a la phase de croissance radiale des axones. Nous avons aussi observe que la forme dimerique est plus abondante dans le nerf sciatique de jeune rat, dont les axones sont pauvres en proteines de neurofilaments. Nous avons egalement etudie, pendant la regeneration post-traumatique du nerf sciatique, les modifications proteiques dans les ganglions spinaux. On observe que la phase d'atrophie somatofuge qui se produit dans les axones en regeneration est correlee a une augmentation de la quantite de peripherine et en particulier de la quantite d'une isoforme acide du dimere. Nous avons montre, grace a un procede original, que la peripherine est co-transportee avec les proteines de neurofilaments a des vitesses correspondant aux deux sous-composantes sca et scb du flux axonal lent. Nous avons ensuite montre que l'augmentation post-traumatique en peripherine dans les corps cellulaires se traduit par une augmentation de la quantite de peripherine mise en transport dans les axones moteurs. Ainsi, le cytosquelette mis en transport dans les axones leses se rapproche d'un cytosquelette de type juvenile, enrichi en peripherine et appauvri en proteines de neurofilaments. Nos resultats montrent que la peripherine est importante pendant la phase d'elongation des axones et que sa forme dimere est caracteristique d'un cytosquelette juvenile


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 214 P.
  • Annexes : 346 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.