Hippocampe et maladie d'alzheimer recherche d'une perte neuronale et implications pathogeniques

par PASCALE CERVERA-PIEROT CERVERA

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de F. AGID.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La maladie d'alzheimer est caracterisee au plan clinique par une demence et au plan neuropathologique par des stigmates histopathologiques (plaques seniles et degenerescences neurofibrillaires). Cette maladie est associee a une perte neuronale et des deficits neurochimiques qui touchent preferentiellement la region hippocampique. En effet, les etudes biochimiques ont mis en evidence une baisse des taux des marqueurs de certains circuits neuronaux notamment cholinergiques et somatostatinergiques. Mais les etudes immunocytochimiques a la recherche d'une interpretation de ces anomalies biochimiques (perte neuronale ou defaut metabolique) restent contradictoires. Pour tenter d'expliquer les donnees biochimiques, une etude morphologique et immunocytochimique de l'innervation cholinergique, a somatostatine, et a neuropeptide y de la region hippocampique, a ete realisee chez un groupe de patients atteints de maladie d'alzheimer par rapport a un groupe de sujets temoins, sur du tissu cerebral post-mortem. Dans la maladie d'alzheimer, la region hippocampique est le siege d'une nette atrophie volumetrique. Les interneurones a somatostatine et a neuropeptide y de l'hippocampe et du cortex parahippocampique semblent preserves au plan morphologique, puisqu'il n'a pas ete mis en evidence de perte de leur corps cellulaire ; et leur morphologie est peu affectee. Ceci conduit a penser que si la maladie d'alzheimer est liee a la mort de certains neurones, en temoigne la perte des cellules pyramidales de l'hippocampe, ce n'est pas uniquement une perte cellulaire, mais vraisemblablement aussi un dysfonctionnement des neurones restants qui repondraient de la symptomatologie. De nombreux arguments suggerent que le neuropile est lese: atrophie volumetrique, alteration du marquage immunocytochimique cholinergique, somatostatinergique, et a neuropeptide y, presence de bourgeonnements anormaux, distribution des plaques seniles immunomarquees. Ainsi la destruction du neuropile pourrait etre consideree comme la cause initiale de la maladie, a l'origine des dysfonctionnements neuronaux qui touchent de nombreux systemes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 215 P.
  • Annexes : 500 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.