Recherches sur la micropropagation de paeonia suffruticosa : etude des modalites d'action des hormones

par LYDIA BOUZA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de E. MIGINIAC.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans le but d'etablir un protocole de micropropagation de la pivoine arbustive (paeonia suffruticosa andr. ), les effets des hormones exogenes et endogenes sur son developpement in vitro ont ete etudies. La multiplication est assuree uniquement par l'apport de benzylaminopurine (bap) au milieu de culture. Des dosages hormonaux par une methode combinee de hplc-elisa montrent que les teneurs en cytokinines sont nettement superieures chez les explants traites par la bap, par rapport a ceux traites par l'isopentenyladenine (ip), ce qui explique l'efficacite de la premiere cytokinine sur le developpement des bourgeons axillaires. Par ailleurs, les explants traites par de l'ip accumulent de l'acide indole-3-acetique (aia) endogene. Ceci peut expliquer le developpement intense d'une seule feuille par explant, qui pourrait avoir exercer une dominance sur ses bourgeons terminal et axillaires. Par ailleurs, les deux cytokinines testees limitent l'accumulation d'acide abscissique (aba). L'allongement des rosettes est effectue par l'addition de gibberelline a#3 dans le milieu de multiplication. Toutefois, ce traitement provoque parfois des necroses apicales et foliaires, et la capacite d'enracinement des tiges allongees est inferieure a celle des rosettes non allongees. Pour l'enracinement, l'application de fortes concentrations d'acide indole-3-butyrique (aib) pendant 10 jours est indispensable. Ceci a pour resultat l'accumulation importante et transitoire d'aia au debut de la rhizogenese ainsi que celle d'autres metabolites auxiniques au cours de ce processus. De plus, une accumulation de cytokinines endogenes est observee pendant l'enracinement. Neanmoins, une accumulation d'aba et une perte de l'activite mitotique des apex des microboutures sont observees pendant cette phase et les tiges des vitroplants ne se developpent plus. Les vitroplants sont reactives par un traitement par le froid, qui conduit a la disparition de l'aba et l'augmentation des teneurs en auxine et en cytokinines endogenes. Les vitroplants redeviennent rapidement inactifs, et ceci est associe a la diminution des teneurs en auxine et en cytokinines et a une nouvelle accumulation d'aba ; la perte de la capacite de regulation du metabolisme hormonal au cours de la culture in vitro est consideree comme la cause de ce nouvel arret. Base sur ces observations, un protocole de micropropagation est propose


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 177 P.
  • Annexes : 253 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.