Etude du milieu interstellaire proche ; connexion avec le milieu interplanetaire

par PHILIPPE BERTIN

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de R. FERLET.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these presente l'acquisition et l'analyse d'observations a tres haute resolution spectrale du milieu interstellaire jusqu'a trente parsecs autour du soleil, menees depuis le sol et avec le telescope spatial hubble. Une etude cinematique montre que ce milieu est constitue de multiples nuages diffus. Elle permet d'identifier le nuage local traverse par le soleil et a l'origine du vent interstellaire. Les nuages proches sont animes d'un mouvement d'ensemble rapide presentant un gradient de vitesse qui pourrait refleter l'expansion d'une onde de choc. Les rapports d'abondances du sodium neutre sur le calcium ionise dans ces nuages sont tres faibles et caracteristiques de milieux supposes choques. Mais ils semblent indiquer ici que l'adsorption du calcium sur les grains est dans une phase stationnaire. S'ils ne representent pas une propriete intrinseque des nuages proches, ces rapports suggerent alors un choc eventuel relativement faible et vieux. Un gaz d'hydrogene neutre chaud a ete detecte vers sirius. Il pourrait provenir de l'evaporation des nuages dans la cavite tres chaude qui les entoure. Les limites superieures obtenues sur les densites de colonnes de carbone trois fois ionise eventuellement en relation avec ce gaz d'hydrogene chaud sont tres basses et remettent en question les modeles de conduction thermique des enveloppes des nuages diffus. La vitesse du nuage local est superieure a celle du vent interstellaire, ce qui implique une deceleration des atomes d'hydrogene qui traversent l'interface heliospherique. Une forte ionisation du nuage a ete deduite des abondances du magnesium neutre et ionise mesurees vers sirius. Comme le montrent les distributions du fer ionise et de l'hydrogene neutre, le soleil se situe au bord du nuage local donc dans une region peu protegee du flux ionisant. Le plasma interstellaire pourrait conditionner le confinement de l'heliosphere et son type d'interface. Enfin un vent stellaire autour de sirius, etoile jeune de la sequence principale, pourrait avoir ete detecte

  • Titre traduit

    Study of the local interstellar medium ; connection with the interplanetary medium


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 211 P.
  • Annexes : 80 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf.TBertin
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.