Consequences d'une mutation du collagene de type i sur l'expression de la fibronectine et sur les proprietes adhesives de fibroblastes humains

par Céleste Lebbé

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire

Sous la direction de Michèle Aubery.

Soutenue en 1994

à Paris 5 .


  • Résumé

    Apres avoir expose les caracteristiques clinico-radiologiques de deux foetus p et k souffrant d'une forme letale d'osteogenese imparfaite, des anomalies de l'expression du collagene de type i mais aussi du collagene de type iii et de la fibronectine sont mises en evidence dans le derme de ces patients. Des cultures de fibroblastes de peau sont etablies a partir des foetus p et k et les caracteristiques de ces cellules en culture sont analysees. Des anomalies electrophoretiques de la migration des chaines de collagene de type i et des peptides obtenus apres clivage avec le cnbr sont constatees, suggerant une mutation au niveau d'une des chaines 1 ou 2 du collagene i, sur le domaine permettant l'interaction avec la fibronectine. Une diminution de la secretion du collagene de type i est mise en evidence, associee a une retention intracellulaire des chaines de collagenes anormales. Les fibroblastes issus d'oi adherent et migrent significativement moins sur plastique que les fibroblastes temoins, les anomalies d'adherence ne sont qu'incompletement corrigees par l'adjonction de collagene de type i normal. L'etude des principales integrines impliquees dans la reconnaissance du collagene par les fibroblastes, 21 et 31, conclut a une diminution (50%) de l'expression membranaire de l'integrine 21 par les cellules issues d'oi par rapport aux fibroblastes temoins. Les fibroblastes issus d'oi excretent une quantite de fibronectine comparable a celle excretee par les cellules temoins ; une retention de la fibronectine dans le compartiment intracellulaire ainsi que des anomalies qualitatives et quantitatives de l'organisation de la fibronectine dans la matrice extracellulaire sont mises en evidence. Les fibroblastes issus d'oi adherent significativement moins sur fibronectine que les fibroblastes temoins bien que l'analyse qualitative et quantitative de l'expression de l'integrine 51 ne montre pas de difference significative entre les fibroblastes normaux et pathologiques. Une diminution de l'interaction entre la fibronectine normale et le collagene de type i synthetise par les cellules pathologiques par rapport aux temoins est mise en evidence in vitro. La presence a la fois de collagene de type i et de fibronectine permet la restauration, pour les cellules issues d'oi, de proprietes adhesives normales. Ces resultats montrent qu'une mutation portant sur le collagene de type i peut induire non seulement une diminution de la secretion du collagene mais egalement des perturbations plus globales de l'organisation de la matrice extracellulaire probablement liees a une interaction defectueuse entre le collagene de type i et d'autres composants de la matrice extracellulaire, en particulier la fibronectine. Il en resulte des perturbations significatives de l'adherence et de la migration des cellules portant la mutation.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (120 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 97-117

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque Saints-Pères Sciences (Paris). Service commun de la documentation. Bibliothèque Saints-Pères Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.