Caractérisation de CFTR dans des vésicules membranaires purifiées a partir d'épithélium de trachée bovine : approche pharmacologique

par Pierre Dilda

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Lionel Lelièvre.

Soutenue en 1995

à Paris 5 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    CFTR (Cystic Fibrosis Transmembrane Conductance Regulator) est le produit du gène impliqué dans la mucoviscidose. Lorsque ce gène est muté, CFTR contenu dans les membranes plasmiques des épithélia sécréteurs n'assure plus convenablement sa fonction de canal chlore sensible à l'AMP cyclique. Il en résulte tous les dysfonctionnement épithéliaux liés à la maladie. Dans le but de créer un outil biochimique afin de tester des effecteurs pharmacologiques de CFTR, nous avons utilisé l'épithélium de trachée bovine. Ce modèle animal est d'un grand intérêt puisqu'il existe une très grande homologie entre CFTR humain et bovin. A partir de ce tissu, disponible en grande quantité, nous avons purifié des vésicules membranaires d'origine apicale orientées à l'envers. Des études d'immunoempreintes nous ont permis de détecter CFTR mature (170 kDa) dans les vésicules membranaires apicales et de déterminer sa distribution au niveau de la membrane plasmique des cellules épithéliales de trachée bovine. Les mesures de flux de chlore radioactif dans ces vésicules, les immunoprécipitations suivies de phosphorylations ont démontrées que ce CFTR isolé est fonctionnel. La pharmacologie du canal chlore CFTR, que nous observons, confirme et complète les résultats antérieurs obtenus en électrophysiologie. Nous avons mis en évidence une forte activité ATPasique présente dans les vésicules membranaires apicales ne correspondent à aucune ATPase connue. Le parallélisme évident entre l'inhibition par une nouvelle molécule à la fois de la fonction canal de CFTR et l'activité ATPasique détectée est un nouvel argument en faveur d'une hydrolyse d'ATP par CFTR.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (112 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.