Les projets d'établissement au centre du système scolaire

par Sophie Devineau

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Gabriel Langouët.

Soutenue en 1994

à Paris 5 .


  • Résumé

    The school project allows both the perception of the meaning of the actor's own words and the confrontation between what they say and what they do. Its relation to puipil's attainments is less effective than in the case of a technical devic allow the objectivation of the social reality of school failure. The project is a witness of differences, in the sense t educational logics have also an effect. The analysis of the social discourse is an effective starting point to the obser the democratisation process : the elitist secondary schools (or junior high-schools) are the best ones. The school project may be distinguished by the choice they made between reinforcing technological education, detecting educational diffcult modernisation or optional forms leading to a streaming process. The values which inform these projects can be organised in significant networks of different types : industrial, compensatory, modernising, elitist or conservatist ones. The study school balance according to the type of the project highilights the fact that pupil's achievements are greater, and they less, within the group of projects which reveals lesser implication with the reform objectives, than in the group of pro with a heightened implication level. Working class children succeed better within schools having an elitist orientation in schools having an industrial or a modernising one. Orientation towards a technological third form are more frequent i modernising or compensatory schools. No type of secondary school succeds in reducing the social gap between attainment levels : the conservatist and the industrial ones multiply it by four, the elistist ones seeming to be less unjust, as it double it. No project of any type will optimise pupil's aspirations level : it's inside industrial and compensatory scho that pupil's orientation project reveals a bigger discouragement in frequenting high school until the last year.

  • Titre traduit

    The school project as a central element of the educational system


  • Résumé

    Le projet permet de saisir les acteurs à travers ce qu'ils disent, et de confronter ce qu'ils disent à ce qu'ils font. Sa relation à la réussite scolaire des élèves est moins effective qu'elle ne l'aurait été dans le cas d'un outil technique objectivant la réalite sociale de l'échec scolaire. Le projet est un témoin de différences car les logiques éducatives ont un effet, l'analyse du discours social constitue un point d'entrée efficace pour observer la démocration : les collèges élitistes sont les meilleurs. Les projets d'établissement se distinguent sur des optioons comme le renforcement des enseignements technologiques, le dépistage des difficultés scolaires, la modernisation ou les classes à options, qui s'organisent en réseaux significatifs d'un registre de valeurs industrielles, compensatoires, modernisantes, élitistes ou conservatrices. L'étude du bilan scolaire selon le type de projet d'établissement fait apparaître que les élèves ont plus de réussite, sans redoublement, dans le groupe des projets moins impliqués dans la réforme (élitistes, conservateurs, compensatoires) que dans le groupe des projets tres impliqués (industriels et modernisants). Les enfants d'ouvriers ont plus de réussite avec les élitistes et moins avec les industriels et les modernisants. Les orientations en 4eme technologiques sont plus fréquentes dans les collèges modernisants ou compensatoires. Aucun type de collège ne réduit les écarts sociaux de réussite : les conservateurs et les industriels multiplient l'écart par quatre, quand les compensatoires et les élitistes paraissent relativement moins injustes avec un doublement de l'écart. Aucun type de projet n'optimise le niveau des aspirations scolaires des élèves : ce sont dans les collèges industriels et compensatoires que le projet d'orientation de l'élève témoigne du plus grand découragement pour le baccalauréat.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (501 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière. Service commun de la documentation. Bibliothèque Chevreul.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 17800
  • Bibliothèque : Institut national d'étude du travail et d'orientation professionnelle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1994/DEV

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2318
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 11480
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.