Circulation méridienne et pluviométrie au Maroc

par Aicha Abbad

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Gisèle Escourrou.

Soutenue en 1994

à Paris 4 .


  • Résumé

    La latitude du Maroc le situe entre deux types de circulation atmosphérique : tempérée et tropicale, d'où le rôle important que joue la circulation méridienne. Cette dernière symbolise les échanges entre l'air tropical chaud et l'air polaire froid. Sa position à la limite occidentale du continent africain explique aussi l'importance des échanges nord-sud et leur continuité. Les échanges entre les deux circulations se manifestent par la présence de coulées froides en altitude qui déstabilise les masses d'air et provoquent les précipitations. La complexité de la circulation atmosphérique nous a obligé à définir de nombreux éléments de classification, en altitude et au sol. Les types de temps au sol dépendent dans une large mesure de la situation en altitude (présence de vallée ou de goutte froide) mais les conditions qui règnent au sol peuvent en renforcer les effets ou les atténuer. La répartition et la variabilité de la pluie sont dues à la situation du pays aux marges de deux circulations. L'une ou l'autre ou les deux affectent le Maroc suivant les années. Mais il demeure que la circulation méridienne est à l'origine de la pluie et de ses variations temporelles et spatiales.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Thèse non reproduite

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3039
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.