L'image de Pierre le Grand dans la littérature russe moderne (1904-1951)

par Agnès Calladine

Thèse de doctorat en Études slaves

Sous la direction de Michel Aucouturier.

Soutenue en 1995

à Paris 4 .


  • Résumé

    Since the eignteenth century, the legacy of Peter The Great, the founder of imperial Russia, has been at the centre of impassioned debates. The twentieth century was a time of growing interest in the tsar : at the turning point between two eras - the imperial and the soviet - many writers tried to understand russia's destiny by reflecting on the action of her first emperor who was often characterized as a revolutionary. Studdying the works in chronological order made it possible to understant why comparisons were made between the tsar and Lenin or Stalin, and why Peter, first strongly deprecated, suddenly gained favor among authors after Stalin came to power in 1928. In addition to examining how opinions on the emperor evolved, I studied how, in the pre-revolutionar period, a literary myth of Peter was created. This myth was often linked to comparisons of the tsar with the antichrist. During the 1917 revolution and the twenties, the image of the monarch was secularized and removed from its pedestal. Since the end of the thirties, a new petrine myth has been created on the basis of nationalist glorification of the tsar's deeds.


  • Résumé

    Depuis le XVIIIe siècle, l'oeuvre de Pierre Le Grand, fondateur de la Russie impériale, a suscité des controverses passionnées qui sont à la source du conflit entre slavophiles et occidentalistes. Beaucoup d'écrivains de la première moitié du XXe siècle s'intéressent au tsar : à l'heure des boulversements politiques et sociaux, ils tentent de comprendre les destinées de la Russie en réfléchissant sur l'action de celui qui est souvent désigné comme premier révolutionnaire russe. L'analyse chronologique des textes permet de comprendre pourquoi Pierre a été comparé à Lénine ou à Staline et pourquoi, après avoir été généralement vilipendé, il a gagné la faveur d'auteurs importants après l'arrivée de Staline au pouvoir. Tout en retraçant l'évolution des jugements de valeur portés sur le tsar, notre étude a révélée, pour la période prérévolutionnaire, l'élaboration d'un mythe littéraire de Pierre. Ce mythe est en grande partie lié à l'identification symbolique du monarque avec l'antéchrist. Pendant la révolution de 1917 et les années vingt, l'image de Pierre est désacralisée et définitivement laïcisée. A partir de la fin des années trente, le souverain fait l'objet d'une mythification politique fondée sur l'exaltation nationaliste de son oeuvre.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (367 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LSHS - Fonds slaves (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FSJ 881.6 CAL ima
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3115
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18188

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2663
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.