Londres vu par un romancier espagnol, pio baroja, dans "la ciudad de la niebla" (la cite des brumes)

par ISOBEL JANE HEALD

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de Jacques Carré.

Soutenue en 1994

à Paris 4 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le sujet de la these est un roman intitule "la ciudad de la niebla" (la cite des brumes) ecrit en 1909, roman qui, a notre connaissance, n'a jamais ete traduit de l'original espagnol en toute autre langue. L'auteur basque, pio baroja, naquit en 1872 et mourut en 1956. Il visita londres aux environs de 1906-1907, visite qui deboucha sur la publication de "la cite des brumes". Baroja passa plusieurs mois dans la capitale, explorant sa topographie et se faisant une image de londres construite largement sur l'experience de ses sens, etant donne qu'il ne parlait peu ou pas anglais. Toutes ses impressions de londres comme centre socio-culturel, port marchand, cite embrume cour de recreation pour les riches et lieu de perdition pour les pauvres, sont transmises au lecteur a travers les dialogues et les experiences des personnages, qui, a leur maniere, refletent les propres vues de l'auteur, ses experiences de la cite et de ses habitants. Les allusions (directes bien qu'obliques) faites a l'espagne comparee a la grande bretagne, sont nombreuses, et sont dues au fait que les personnages qui visitaient londres dans le roman sont eux-memes espagnols.


  • Résumé

    The subject of this thesis concerns a book entitled "la ciudad de la niebla" (city of fog) written in 1909, which has not yet been translated into any other language from the original spanish. The novel was written by the well-known spanish novelist pio baroja, who was born in 1872 and died in 1956. Baroja first visited london circa 19061907, which led to the publication of "the city of fog". The author spent several months in the capital, exploring the topography and acquiring an image of london life largely as perceived by the senses, given that baroja spoke little or no english. His impressions of london as a socio-cultural centre, a working port, a foggy city, a playground for the rich and a den of iniquity for the poor, are transmitted to the reader via the experience and the dialogue of diverse characters in the book, who, in their various ways, reflect the author's own views and experiences of the city and its inhabitants. Very frequent are the allusions (both directly and indirectly) made to spain as compared with britain, due to the fact that the characters visiting london in the novel are spanish themselves.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3152
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.