Les théories scientifiques de la musique aux XIXe et XXe siècles

par Laurent Fichet

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Manfred Kelkel.

Soutenue en 1995

à Paris 4 .


  • Résumé

    This dissertation presents the main theories on the music of the xixth and xxth centuries, based on mathematics, physics or physiology. This study wishes to present ill-known theories, or sum up and clarify others better known but complex. In addition, the limit of this study to the scientidic theories of music allows us, after a critical analysis, to see what certitudes science can bring in the field of arts. We can assume that most of theoreticians have not been able to carry out their arguments to the end with a fair scientific exactness. It even seems that som of them have been attracted by the good reputation of science more that by the possibility of working out a scientific theory of music. The possibility that new scientific theories might promote the comprehension of music is not for all that discarded, but we emphasize the fact that, if music could be explained by these sciences, that would mean that there might be fixed and everlasting music.


  • Résumé

    Cette these presente les principales theories sur la musique du xixe et du xxe siecle, fondees sur les mathematiques, la physique ou la physiologie. Ceci pour exposer un certain nomre de theories meconnues, et resumer et clarifier d'autres theories plus connues, mais complexes. La limitation de ce travail aux theories scientifiques de la musique permet de plus, apres une analyse critique, d'essayer de voir quelles sont les certitudes que la science peut apporter dans le domaine des arts. Apres examen, il ressort que la plupart des theoriciens n'ont pas su mener leurs raisonnements entierements avec une bonne rigueur scientifique. Il apparait meme que certains d'entre eux ont ete attires par la bonne reputation des sciences, plus que par la possibilite d'elaborer une theorie scientifique de la musique. La possibilite que de nouvelles theories fassent avancer la comprehension scientifique de la musique n'est pas pour autant ecartee, mais l'accent est mis sur le fait que si la musique pouvait etre totalement comprise par ces sciences, cela signifierait qu'il pourrait y avoir une musique parfaite, eternelle et figee.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (608 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3242
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18522-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 3026
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.