Ars, étude sémantique et historique du mot latin jusqu'à l'époque cicéronienne

par Élisabeth Gavoille

Thèse de doctorat en Études latines

Sous la direction de Alain Michel.

Soutenue en 1994

à Paris 4 .


  • Résumé

    This thesis is a semantic study of the word ars. It begins at the commencement of latin literature and includes the ciceronian era, the perspective being both lexicographic and historical. After the etymological research, which highlights the fundamental elements of order and of ability for organization, the various meanings of ars are classified applying the methods of componential analysis. The evolution of this semantic structure is seen on two levels : the archaic period and the first century (dominated globally by cicero). During this second era new meanings of ars began to appear ("a special science", "a technique or method", "a theory, system" and "a treatise"), essentially borrowed from the greek word techne, from which ars is the latin counterpart, notably apparent in rhetorical and philosophical works. These new definitions do not replace the older ones ("skill" and "behaviour, practices", "professional skill, craftmanship" and "a profession, craft"): the plural artes bonae, which can be synonymous with artes liberales (the basis of a free man culture) was used concurrently to designates the traditional roman virtues as opposed to the greek uirtules. Out of this study one surmises that ars like techne is not limited to practical knowledge but provides for a larger explanation of human knowledge.

  • Titre traduit

    Ars, a semantic and historical study of the latin word up to the ciceronian era


  • Résumé

    Cette these etudie le semantisme du mot ars dans la litterature latine, depuis les origines jusqu'a l'epoque ciceronienne incluse, dans une perspective a la fois lexicographique et historique, apres une enquete etymologique, qui met en valeur les notions d'ordre et de capacite a agencer une multiplicite, les divers sens d'ars sont classes et hierarchises en appliquant les methodes de l'analyse semique. L'evolution de cette structure semantique est envisagee en deux temps : a l'epoque archaique et au 1er siecle, domine par la personnalite et l'oeuvre de ciceron. Dans ce deuxieme moment apparaissent de nouveaux developpements ("science particuliere", "technique, methode", "theorie, systeme" et "traite"), essentiellement calques du mot grec techne qu'ars sert a traduire, notamment dans les oeuvres de rhetorique et de philosophie. Ces acception nouvelles n'eclipsent par pour autant les sens anciens ("habilite" et "facons d'agir" d'une part, "habilite technique, savoir-faire" et "metier" d'autre part): le pluriel artes bonae, qui peut etre synonyme de artes liberales ("disciplines qui forment l'homme libre"), est employe concurremment pour designer les "vertus" romaines traditionnelles, par opposition aux uirtutes grecques. Il ressort de cette etude qu'ars, comme d'ailleurs techne, ne se limite pas a la notion de "connaissance pratique", mais permet d'exprimer les aspects les plus divers du savoir humain.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (541 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3072
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 17879-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2370
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 12174
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.