De la fureur des symboles à l'empire des signes : le récit emblématique en France de 1928 à 1970 (Breton, Gracq, Butor)

par Laurent Bazin

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Marie-Claire Bancquart.

Soutenue en 1995

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est de mettre en évidence, à travers des auteurs ou des genres différents, les spécificités d'une esthétique commune : l'emblématique, caractérisant aussi bien l'écriture surréaliste que la figuration aux XVIe et XVIIe siècles. On montrera d'abord que certains principes de composition au XXe siècle (collages, idéogrammes) reproduisent l'esprit des livres d'emblèmes à la Renaissance; la recherche d'un nouveau langage y accompagne une révolution de la pensée se défaisant d'un modèle théologique de symbolisation (transsubstantiation des signifiants) pour lui substituer les principes d'une sémiotique (arbitraire du signe). On étudiera ensuite les modalités de cette esthétique dans l'œuvre d'André Breton, de Julien Gracq et de Michel Butor; dans ses principes, son écriture et ou sa poétique, le récit prend la forme d'un méta-symbolisme exposant le postulat du signe ascendant pour mieux le dénoncer. On analysera enfin la vision du monde qui se fait jour dans un tel récit : espace, temps et mythe dessinent alors la cartographie de l'homme emblématique, écartelé entre sa fascination pour les symboles et l'aporie que lui opposent les signes.

  • Titre traduit

    XXth century French novel in the light of the emblem (Breton, Gracq, Butor)


  • Résumé

    The aim of this thesis is to point out typical features of the aesthetics common to surrealism and the renaissance's emblematics. The first part will analyze the similarities between the twentieth century "collages" and the structure of emblem books from sixteenth to seventeenth century: in both cases the quest for a new language may be seen to have links with the replacement of symbolism and theological thought with semiotics and the arbitrariness of the linguistic sing. We will then study how Breton’s, Gracq's and Butor's works coincide with a reappearance of the emblematic mode, in the way that the grounds and purposes of symbolism are displayed yet questioned through writing. The last part deals with the treatment of space, time and myths in these texts; man is shown as an "homo emblematicus" torn between his fascination for symbols and the silence of the signs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 453 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3116
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18183

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2651
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.