Jacopo da Pontormo (1494-1556)

par Philippe Costamagna

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Antoine Schnapper.

Soutenue en 1994

à Paris 4 .


  • Résumé

    Quoiqu'il fut l'un des plus grands artistes de son temps, Pontormo se vit déconsidéré dès après sa mort. Il faudra en fait attendre 1916 et la première monographie consacrée à l'artiste pour redécouvrir l'œuvre de cet oublié de l'histoire. Elève de Leonard de Vinci, puis de Piero di Cosimo, Pontormo rejoignit la scuola di San Marco de Fra Bartolomeo-Albertinelli et enfin l'atelier d’Andrea del Sarto. La redécouverte de l'œuvre de Michel-Ange, très imprégnée de la pensée de Savonarole, lui permit d'établir les premières bases du maniérisme. Après le bref épisode de la république florentine et le retour aux affaires des Médicis, il réalisa pour la famille régnante plusieurs portraits, la décoration de la villa de Castello et les fresques du chœur de San Lorenzo. Pontormo mourut avant même d'avoir achevé ce cycle aujourd'hui disparu, qui fut terminé par Bronzino. Ultime hommage au maitre qu'il considérait comme un père. Agnolo Bronzino peignit le portrait de celui qui lui avait enseigne son art dans le fond du chœur, à la droite de Saint Laurent.

  • Titre traduit

    Jacopo Da Pontormo (1494-155)


  • Résumé

    Although one of his time's greatest artist, Pontormo fell into disrepute soon after he died. It was not until 1916, when his first monograph was published that he was rediscovered. Leonardo da Vinci’s and after Piero de Cosimo's student,Pontormo joined the Fra Bartolomeo Albertinelli's scuola di San Marco then Andrea del Sarto, scuola dell'annunziata. The rediscovery of Michelangelo’s work, very much impregnated by Savonarola’s thought, allowed him to establish the first bases of mannerism. After the short episode of Florentine’s republic, and the Medici return to business, he painted several portraits for the family, decorated the villa Castello, and did the san Lorenzo's lost frescoes. Pontormo died before he could finish them, and they were terminated by Bronzino. As an ultimate homage to his master whom he related to as his master, Agnolo Bronzino represented him, into the choir, on Saint Laurent's right side.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1994 par Electa à Milano

Pontormo


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (699 f., 138 f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 2992
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 17748-<1 À 4>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2217
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1420
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1610
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1994 par Electa à Milano

Informations

  • Sous le titre : Pontormo
  • Détails : 379 p
  • ISBN : 88-435-4766-6
  • Annexes : Bibliogr. p. 342-360. Index.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.