La revendication d'un espace public féminin en Allemagne au XVIIIe siècle : Pomona für Teutschlands Töchter (1782-1783), de Sophie von La Roche

par Brigitte Scherbacher-Posé

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Jean-Marie Valentin.

Soutenue en 1994

à Paris 4 .


  • Résumé

    Pomona. . . Was the first successful women's magazine to be published by a woman the biographical and cultural path followed by svlr exemplifies the evolution of the german bourgeoisie. To get over the hurdle of various kinds of censorship, svlr, who was marked both by the enlightenment and by empfindsamkeit, develops, under the guise of an apparently soothing discourse which exempts her from the damning reproach of being a blue-stocking, a rhetoric of linguistic subversion which allows her to convince women of their intellectual powers. In pomona, and later through numerous contributions to the most widely read german magazines, she sets out to give women the 'thirst for knowledge' which will put them on an equal footing with men, by ensuring their cultural advancement. Rather than the first successful woman novelist, as literary critics claim her to be, svlr is the first woman journalist. Accepting this role, she is heard by the generations who were to build the german nation. By her life as well as by her work as a journalist, she is an essential landmark on the road to the advent of the hbildungsburgertum which lies at the basis of german national unity.

  • Titre traduit

    Women's claim to be heard in germany in the 18th century : pomona fur teutschlands tochter (1783-1784) by sophie von la roche


  • Résumé

    Pomona fur teutschlands tochter (1783-1784) est la premiere revue feminine editee par une femme qui connut le succes. L'intineraire biographique et culturel de sophie von la roche est exemplaire de l'evolution de la bourgeoisie allemande. Pour passer le cap des differentes censures, sophie von la roche, marquee aussi bien par l'aufklarung que par l'empfindsamkeit, developpe sous un discours apparemment lenifiant qui lui evite d'encourir le reproche redhibitoire d'etre une "femme savante" une rhetorique des sapes langagieres qui lui permet de convaincre les femmes de leurs capacites intellectuelles. Elle s'efforce dans pomona puis par de multiples contributions dans les revues les plus lues d'allemagne de donner aux femmes cette "envie de savoir" qui, assurant leur promotion culturelle, les met sur un pied d'egalite avec les hommes. Plus que la premiere romanciere a succes que la critique litteraire veut faire d'elle, sophie von la roche est la premiere femme journaliste qui s'assumant en tant que telle, est entendue par les generations qui batiront la nation allemande. Par sa vie comme par son activite de journaliste, elle est un repere incontournable sur le chemin de l'avenement du bildungsburgertum fondateur de l'unite de la nation allemande.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (vi, 730 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3015
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 17898-<1 À 3>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2384
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.