Les traités orthographiques antiques et byzantins, à propos de la tradition d'un fragment de Simonide (fragment 519 des Poetae Melici Graeci de Page) : avec un appendice sur Les explications antiques et byzantines du "rire sardonique", à propos de la tradition d'un fragment de Simonide (fragment 568 des Poetae Melici Graeci de Page)

par Jean Schneider

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Jean Irigoin.

Soutenue en 1994

à Paris 4 .


  • Résumé

    Notre travail principal est une étude des traités orthographiques grecs antiques et byzantins. La première partie étudie les traites paléobyzantins de Thimotheios de Gaza et de Jean Charax, ainsi que deux ouvrages anonymes qu'on peut situer à la même époque. La deuxième partie présente les éléments orthographiques des lexiques étymologiques byzantins, les canons de Theognostos et l'orthographe de Choiroboscos, et divers recueils d'epimerismes, qui se situent à peu près à la fin de l'iconoclasme et à l'époque macédonienne. La troisième partie concerne des ouvrages postérieurs à 1150. La conclusion revient sur les ouvrages antiques perdus, et principalement sur le traité d'Hérodien. Nous étudions pour tous ces ouvrages la tradition directe et indirecte, signalant divers manuscrits qui avaient échappé à nos prédécesseurs. Nous avons lu dans les manuscrits plusieurs ouvrages inédits, et complété par le recours aux manuscrits divers éditions insuffisantes. Nous avons essayé de reconnaitre les sources utilisées dans ces divers ouvrages. L'appendice sur le "rire sardonique" s'inspire de la même méthode, puisque nous avons recherché dans tous les ouvrages érudits, édités ou inédits, les explications proposées pour cette expression en essayant de reconnaitre les sources de chacun.

  • Titre traduit

    The antique and byzantine orthographical treatises, about the tradition of a fragment of Simonides (Fr. 519 in Poetae me with an appendix) : The antique and byzantine explanations of the "sardonic laughter", about the tradition of a fragment of Simonides (Fr. 569 of the Poetae Melici Graeci, Page


  • Résumé

    Our principal work is a study of the Greek orthographical treatises, antiques and byzantine. The first part studies the paleobyzantine treatises of Timotheos of Gaza and of Joannes Charax, as well as two anonymous works which we may place at the same time. The second part presents the orthographical elements of the byzantine etymological lexica, the "canones" of Theognostos, Choiroboscos' orthography, and a few collection of epimerisms, which belong to the end of iconoclasm and to the Macedonian period. The third part searches works posterior to 1150. The conclusion comes back to the lost antique works, mainly Herodian's treatise. We study, for all those works, the direct and indirect tradition, referring to manuscripts which had escaped our predecessors. We have read in manuscripts a few inedited works, and completed with manuscripts a few defective editions. We have tried to recognize the sources used in these various works. The appendix on the "sardonic laughter" proceeds with the same method, for we have sought in all the erudite works, published or not, the explanations proposed for that expression, trying to to recognize their sources.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (832, 218 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3020
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 17899-<1 À 3>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2393
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.