Étude des ressources et besoins en eau dans le bassin du Niari (Congo)

par Charles Ibouanga

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Pierre Pagney et de Gisèle Escourrou.

Soutenue en 1994

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le bassin du Niari est la seule contrée rurale au Congo qui fasse figure de région d'accueil, avec des terres de qualité, une densité importante de la population, mais laissant vacante une part appréciable de surfaces cultivables. On y trouve la plupart des concessions agro-pastorales et d'industries agro-alimentaires. C’est donc une région présentant beaucoup d'avantages naturels, d'où sa vocation agricole. Mais à cause d'une pluviométrie qui ne satisfait que partiellement les besoins en eau des populations et de l'agriculture, et d'une évapotranspiration potentielle assez excessive, il se trouve posé un problème de relative carence en eau. Or, la présence de nombreux cours d'eau coulant avec des débits compris entre 28 et 804 m3 s, les débits de forages allant jusqu'a 91,8 m3 h, voire 133,3 m3 h et les débits de sources atteignant les valeurs de 1800 l s montrent que le bassin du Niari possède des ressources en eau considérables dont l'exploitation arriverait à satisfaire l'ensemble des besoins. Le but de ce travail est de montrer comment les facteurs physiques et climatiques influent sur la reconstitution des ressources en eau, d'analyser les modes et conditions d'approvisionnement en eau et d'inciter les décideurs à entreprendre des actions visant à améliorer ces modes et conditions d'approvisionnement. Or, en milieu rural, cette carence en eau est liée en particulier à l'insuffisance et l'irrégularité des pluies, à la rigueur de la saison sèche, à l'éloignement des points d’eau et à des accès difficiles à ceux-ci.

  • Titre traduit

    A study of resources and needs in the basin of Niari (Congo)


  • Résumé

    The basin of Niari is the only rural region in Congo to be thought of as welcoming. It has good quality lands, an important density of population, nevertheless there is a noticeable vacant part of surfaces suitable for cultivation. There, we can find mist farm-pastoral concessions and farm-produce industries. It’s therefore a region with a lot of natural advantages showing its agricultural vocation. But, because of a pluviometry that satisfies only a part of the needs of the population and agriculture in water, and because of a potential excessive evapo-transpiration, there is a problem of relative deficiency in water. When in fact, the presence of many water courses running between 28 an 804 m3 rate of flows, drilling flows going up to 91,8 m3 hour, even 133,3 m3 per hour, and source flows reaching 1800 l s value; this presence shows that the Niari basin has considerable water resources the exploitation of which could satisfy all the needs. The aim of study is, to show how physical and climatic factors influence the reconstitution of resources, to analyse modes and conditions of water supping, and to encourage decision-makers to undertake actions aiming to improve these modes and conditions of supplying. Whereas in rural environment, this deficiency in water is linked, in particular, to a shortage and irregularity of rain, and to the harshness of the dry season, and to the distance of water spots the access of which is difficult.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (316 p.)
  • Notes : Thèse non corrigée
  • Annexes : Bibliogr. p.290-304

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque-cartothèque de l'UFR Sciences économiques Gestion Géographie et Aménagement des territoires.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE 2967
  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3302
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.