"Afin que prospère la musique et que s'accroisse la renommée de notre nation" : Henrich Schütz (1585-1672) : conscience identitaire allemande et patriotisme culturel entre musique et littérature

par Elisabeth Rothmund

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Jean-Marie Valentin.

Soutenue en 1994

à Paris 4 .


  • Résumé

    Beyond his large production in the field of sacred vocal music, henrich schutz (1585-1672), who was during fitty years kapellmeister at the court of the elector of saxony, also played a large role at the turming point of the german-secular music and the german litterature. He was helped by many great authors, in particular by silesian poet and theorician martin opitz, in his attempts to establish and develop in germany, on texts in german language, the vocal music kinds that ensured the success of italiean musicains: madrigals and opera. Despite the relative failure of his attempts, imputable to factors as inherent to the project itself (particularly of litteray order) as cyclical (historical, political and sociological), they appear as the expression of a particularly developed german identity consciousness. It is less in the evolution of the german vocal music than in the evolution of the litterature that the influences of this "cultural patriotism", resulting from an interdisciplinary work of reflection, asserted without aggressivity and only aiming at helping germany to fill the gap that existed with its neighbours, were the most sensitive.


  • Résumé

    Au-dela de son importante production dans le domaine de la musique vocale sacree, henrich schutz (1585-1672), qui fut pendant un demi-siecle maitte de chapelle a la cour de l'electeur de saxe, joua egalement un grand role a la charmiere de la musique - profane-et de la litterature allemandes. Il s'assura la collaboration de grands auteurs, notamment celle du poete et theoricien silesien martin opitz, pour tenter d'implanter et de developper en allemagne, sur des textes en langue allemande, les genres de musique vocale qui faisaient le succes des musiciens italiens : le madrigal et l'opera. Malgre le relatif echec de ces tentatives, imputable a des facteurs tant inherents au projet lui-meme (notamment d'ordre litteraire) que conjoncturels (hisotriques, politiques et sociologiques), elles apparaissent comme l'expression d'une conscience identitaire allemande particulierement developee. C'est pourtant moins dans l'evolution de la musique vocale allemande que dans celui de la litterature que ls influences de ce patriotisme culturel, resultant d'un travail de reflexion interdisciplinaire, affirme sans agressivite et visant uniquement a faire rattraper a l'allemagne son retard sur les nations voisines, furent le plus sensibles.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (foliotation multiple [1538] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4 (Paris). Service commun de la documentation. Bibliothèque Malesherbes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : QB 594(1-4)
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3026
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 17896-<1 À 4>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2507
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.