Le sens et la représentation du geste dans le roman français des XIIème et XIIIème siècles

par Antoni Bartosz

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Michel Zink.

Soutenue en 1994

à Paris 4 .


  • Résumé

    Medieval romance is a network of signs which are specified and organized in a signifying structure. Gesture is one of its original elements and what is brings about is interesting in many respects. On the one hand, it lies beneath the relationship between text and picture in appealing to the reader's eye by way of miniatures. On the other hand, it takes on echoes of its own within the represented world. In fact, romance means above all a rewriting of the real in its figurative and creative projection, and french romance acquired such autonomy and power in the middle of the 12th century. What is more, gesture not only activates - or even signifies action, and shapes the characters' psychology, it is also inserted into the temporality of the text or into the thickness of the textual world. These components sometimes appeal directly to the attention of the reader who is offered texts whose narrative modes invite him to reflect. Consequently, a study of gesture in romance means a reflexion on the genesis and literary status of the genre in relationship with the aspect of an active reader, a criterion which is too often overlooked.

  • Titre traduit

    ˜the œmeaning and representation of gesture in french romance of the 12th and 13th centuries


  • Résumé

    Le roman medieval est un reseau de signes, specifies et agences dans une structure signifiante. Le geste en constitue un element original dont l'apport est interessant a plusieurs egards. D'une part, il sous-tend les rapports entre texte et image, en s'adressant, a travers l'enluminure, au regard du lecteur. D'autre part, il acquiert une resonance qui lui est propre a l'interieur de l'univers represente. Car "roman" veut surtout dire reecriture du reel dazns sa projection figurative et creatrice, autonomie et pouvoir que le roman francais a acquis des la moitie du xii-eme siecle. Or, le geste non seulement active, voire signifie l'action, et ou faconne la psychologie des personnages, mais encore il s'inscrit dans la temporalite du recit, ou dans l'epaisseur du monde du texte. Ces composantes en appellent d'une maniere parfois directe, a l'attention du lecteur du roman, qui, a l'oppose de la chanson de geste, se voit proposer des textes dont les modes narratifs invitent a la reflexion. (d'ou l'importance, entre autres, dugeste parfait ou du geste beau, referant sans aucun doute a l'horizon d'attente du public. Cet accent, en effet, allie le symbolique et l'harmonieux et les revet d'un sens moral, en proposant un ideal de vie). Par consequent, etudier le geste dans le roman medieval equivaut a reflechir sur la genese et la litterarite de ce genre, en rapport avec un critere trop souvent meconnu, celui de son lecteur eveille.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (439 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 2927
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 17587-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2286
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 13605
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.