Le regard dans la poésie de cour anglaise sous Charles Ier et pendant le Commomwealth (1625-1660) : d'une esthétique du regard ébloui à une poétique classique du regard rationnel

par Line Cottegnies

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de Gisèle Venet.

Soutenue en 1994

à Paris 3 .


  • Résumé

    Caroline court poetry uses conventions inherited from neopetrarchan and neoplatonic literary traditions which appear to be wearing thin. As an expression of an ostentatious court culture, it is based on a visual rhetoric in which the notion of wonder is prominent. Originally referring to religious ecstasy, wonder ceases to be a means of access to the transcendence or the faculty through which ennulation is suggested to the reader. Praise poetry stages the submission of the dazzled gaze of the beholder to the dazzling gaze of the king or patron. Wonder serves the rhetorics of absolutist discourse. Love poetry playfully assimilates sacred wonder to sensual ecstasy, while divine inspiration is derided as fake. The poet gives up his claim to bridge the gap between appearances and essences, and shamelessly dedicates himself to intertextual variations. Metaphors are also derivative as reworkings of conventional metaphors. A study of the gaze in poetry shows a fragmented apprehension of the universe, where orientation seems to be lost and boundaries blurred. The predilection for anamorphosis as a model of deciphering appearances reveals a sceptical attitude towards perception and representation. Scientific discoveries, in the field of optics and astrology in particular, account for paradigmatic shifts in the structures of thought, and render the fiction of a unified, all-encompassing gaze obsolete. The civil war is in turn responsible for deepening the crisis of vision in cavalier poetry by showing the failure of a society based on the royal gaze. The restoration sees the acclimatization of neoclassicism which offers an answer to the metaphysical as well as moral crisis through the centering of perspectives by the rational gaze of the individual.

  • Titre traduit

    Sight and the gaze in cavalier poetry under charles the first and during the civil war (1625-1660) : from an aesthetics of "wonder" to neoclassicism


  • Résumé

    La poesie de cour ecrite sous charles 1er, relativement peu etudiee, herite d'une rhetorique neopetrarquiste et neo-platonisante dont elle marque le declin. Expression d'une culture de cour ostentatoire, elle accorde une importance considerable au regard et a la notion d'eblouissement. Selon sa definition mystique. Celui-ci devoile des verites divines, sans mediation; or dans cette poesie, il ne mene pas aux essences. Il perd en outre la fonction d'incitation a la vertu que l'humanisme attribue a l'admiration. Le panegyrique met en scene le regard ebloui du sujet soumis au regard eblouissant du roi ou du mecene qui, lui, ordonne l'univers dans une saisie totalisante. La reference au regard divin s'integre dans la rhetorique absolutiste. La poesie amoureuse, plus ludique, ramene l'extase mystique a celle des sens. Le topos de l'inspiration, encore frequemment invoque, est tourne en derision: la poesie ne pretend plus avoir de liens privilegies avec la transcendance; seul compte le jeu sur l'intertextualite. La poesie baroque se definit comme un palimpseste ludique: la metaphore est elle-meme metaphore de metaphore. Celle-ci revele un regard fragmente sur le monde: haut et bas, interieur et exterieur s'inversent a volonte. Tout devient pretexte a un jeu sur le reversibilite des apparences. Les decouvertes scientifiques, dans le domaine de la cosmologie et de l'optique notamment, modifient radicalement l'intuition de l'imaginaire et les structures de la pensee. La predilection pour le modele hermeneutique de l'anamorphose revele une attitude sceptique envers la perception et la representation. La guerre civile accentue a son tour cette crise du regard et d'une vision du monde unifiee. La restauration voit l'avenement d'un classicisme d'origine etrangere qui apporte une reponse a la crise du sens par l'intervention d'un regard rationnel, centre sur l'individu.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (601 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. UFR d'anglais. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LB 17e POESIE A7080 I
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. UFR d'anglais. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LB 17e POESIE A7080 II
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 17930-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2305
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.