Transpositions du monologue intérieur au théâtre

par Joseph Danan

Thèse de doctorat en Études théâtrales

Sous la direction de Jean-Pierre Sarrazac.

Soutenue en 1994

à Paris 3 .


  • Résumé

    The apparition of the novelistic stream of consciousness coincides, in theatre, with a dramatur5gy of subjectivity whose developments can be witnessed since the end of the nineteenth century and throughout the twentieth century. Few authors have explicitly attempted (as o'neil did) to transpose the novelistic steam of consciousness within theatre. However. Turning for a time to the theorization initiated by eisenstein, who reflected on how to transpose stream of consciousness within film, helps identify among the proliferation of modern theatrical forms these "streams of consciousness of sounds and images" intended more or less implicity to restore the movement of thought through the interplay of montage and couterpoint. What form of thought is it? the one, as dujardin wished, captured "in its nascent state", where recourse to the image gives licence to further reduce thought to its non-rational, non-logical aspects? or rather, as eisentein suggested, can "streams of consciousness" be the crucible where "higher" thought is formed, and is then possibly detached from the subjectivity of a self driven (like the word that this self reflects) to the brink of extinction, as in beckett's work?

  • Titre traduit

    Transpositions of stream of consciousness in theatre


  • Résumé

    L'apparition du monologue interieur romanesque coincide, au theatre, avec celui d'une dramaturgie de la subjectivite dont on peut suivre les developpements a la fin du xixe siecle et tout au long du xxe. Peu d'auteurs ont exolicitement cherche ( comme o'neil ) a transposer au theatre le monologue interieur romanesque. Le detour par la theorisation ebauchee par eisenstein, qui se demanda comment transposer le monologue interieur au cinema, permet pourtant de mieux reperer, dans le foisenement des formes theatrales modernes, ces "monologues interieurs de sons et d'images" qui se donnent pour tache plus ou moins implicte de restituer, par le jeu du montage et du contrepoint, le mouvement de la pensee. De quelle pensee s'agit-il? celle, saisie, comme le voulait dujardin, "en son etat naissant", que le recours a l'image autorise a mieux reduire a ses aspects non rationnels, non logiques? ou bien le "monologue interieur" peut-il etre le creuset ou s'elabore, comme le laissait entendre eisenstein, une pensee plus "haute", eventuellement detachee de la subjectivite d'un moi conduit par beckett (comme le monde que ce moi reflete) au bord de l'extinction?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (457 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : XA7872
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 17691

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2448
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 14219
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.