Mexico dans la litterature mexicaine contemporaine

par Elisabeth Pagnoux

Thèse de doctorat en Études latino-américaines

Sous la direction de Claude Fell.

Soutenue en 1993

à Paris 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    En devenant gigantesque, dans la seconde moitie du xxe siecle, la ville de mexico a donne naissance a un personnage litteraire. Il s'agissait donc de montrer comment la ville est devenue, dans la litterature de cette periode, cet autre auquel est confronte chaque protagon iste. Chaque personnage existe avant tout dans mexico; aucun n'echappe completement au temps collectif. La cite en tant qu'etre ensemble a disparu; de l'affrontement infructueux entre deux conceptions du temps (cyclique et lineaire) nait le chaos. Prise entre l'autre et le passe, l'indien et l'etranger, mexico se debat dans un present desarticule et se desagrege dans la corruption et l'oubli du passe. L'espace urbain materialise le chaos dans lequel s'enfonce mexico. L'arcxhitecture revele une ville eminement discriminatoire. La frontiere s'affirme dans le mouvement rendant difficile l'apprehension de l'espace urbain. En se desagregeant, mexico devient monstrueuse et oppose une inquietante resistance aux autres actants. Ils ne sont plus seulement dans la ville, ils sont face a elle. Ensemble ils sont menaces de mort. Pour sortir du marasme, il faudra retrouver une veritable communication dans et avec la ville. La multiplicite des langage dit l'eclatement de mexico; c'est pourtant a travers la reconnaissance de la parole de l'autre que la ville retrouvera une coherence. La maitrise du langage est un enjeu considerable et peu de protagonistes ont la capacite de s'adapter aux diverses expressions. L'ecrivain et le lecteur eux aussi avales par la ville sont sans doute ceux qui peuvent sauver mexico, l'ecriture et la lecture etant, en effet, l'ultime etape d'une communication aboutie. Cette parole est l'ordonnancement qui eloignera mexico du desastre.


  • Résumé

    In the second part of the xxth century, mexico city becane a metropolis, and a literary character was born. The aim was to chow how, in the literature of this periode, the town became the "other" one" opposed to all the characters. First of all, each character exists as a town's inhabitant, no one escapes from the collective time. The city as a community (as opposed to a materia achievement) has disappeared, the chaos was born from sterile opposition between two conceptions of time : a cyclical one and a linear one. Between the "other one" and the past, the indian and the foreingner, mexico struggles in a dislocated present and can't resist corruption and forgetfulness. Urban sapce materializes the chaos of the city whose ar5chitecture reveals a discriminatory town. The frontier, asserting itself though movement, makes it difficult to understand and define this urban space. Mexico becomes a monster and sets itself against the other characters who have to struggle in the town. Together they rik their life. A real communication in the town and with the town will be necessary to escape danger. The multiple languages espress mexico's chaos, but the town needs to accept the other's speech to find a new coherency. Very few characters are able to understand the different urban expressions. The writer and the reader, also swallowed by the town can save mexico because writing and reading are the last step to a real communication. They introduce order in mexico's chaos and will save the town.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.