"les effets pervers de l'aide au developpement"

par STELLA ESCOBAR HERMIDA

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jacques Austruy.

Soutenue en 1994

à Paris 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La surproduction des denrees alimentaires des pays riches face au deficit vivrier des pays pauvres, le besoin de se debarrasser des excedents agricoles pour les uns et le spectre de la famine pour les autres ont permis la justification et l'acceptation de l'aide4 alimentaire. Or, l'envoi des surplus agricoles a ete decrie et considere par un grand nombre comme un obstacle au developpement de l'agriculture dans le tiers-monde. En ce qui concerne l'aide industrielle, elle a ete consacree dans une grande partie au macroeconomique (aide monetaire, budgetaire, commerciale, "ajustement structurel", grands projets industriels ou d'equipement tres souvent deconnectes du contexte economique local) ainsi qu'a des echanges culturels et techniques qui ne visent pas la satisfaction des besoins elementaires des populations rurales ou peri-urbaines. Nul n4e peut nier l'existence de certains "effets pervers" qu'entraine l'arrivee de l'aide alimentaire mais aussi de l'aide industrielle et qui conduisent a remettre en cause bien des idees preconcues. Faut-il pour autant reclamer la suppression de cette aide ? ou, serait-il plus raisonnable de transformer son mecanisme et son utilisation pour la rendre plus efficace, et meme en faire un instrument de developpement agricole et general ?


  • Résumé

    When faced with the scenario of over-production of food products by rich nations and a corresponding need for agricultural products in poor developing nations, the need to dispose of the surplus and the need to addres the specter of starvation led to the justification necessary to accept food assistance programs. However, many people have denounced the program, considering it was an obstacle to the development of agricultural reform in the third world. With regards to industrial assistance, this has been largely channeld to macro-economic projects (monetary, budget and trade assistance, "structural adjustement" projects, huge industrial plans that were often unrelated to the local economic context) as well as to technical and cultural training exchanges that could hardly satisfy the basic needs of rural or suburban populations. Nevertheless, one cannot deny the existance of certain "harmful effects" that accompany the advent of food and industrial assistance, hereby leading to the reconsideration of many preconceived ideas. Then, should one push for the abolishment of this assisitance ? or, would it be more reasonable to change the mechanics of the program and its use to make it more efficient, and even to turn it into

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : THESE NON REPRODUITE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.