L'étranger paradoxe de l'universel : analyse du discours politique révolutionnaire sur l'étranger de la Fédération à Thermidor

par Sophie Wahnich

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michel Vovelle.

Soutenue en 1994

à Paris 1 .


  • Résumé

    "il faut que vous fassiez une cite, c'est a dire des citoyens qui soient amis, qui soient hospitaliers et freres. " declare saint-just le 26 germinal an ii. Au revers de cet appel au lien civil trois decrets pris par la convention soulignent la position paradoxale de l'etranger pendant la revolution francaise. Le premier pris le 6 septembre 1793 exclut les etrangers nes en pays ennemis et instaure une surveillance accrue pour les autres. L'hospitalite est alors retournee en suspicion. Le second pris le 6 nivose an ii, exclut les etrangers du droit de representer le peuple francais. Anacharsis cloots, l'un de ces etrangers exclus est guillotine au cotes d'hebert, chef de file de la faction denomee "faction de l'etranger". L'amitie temoignee aux etrangers s'est retournee contre ces derniers accuses de trahison. Enfin le 7 prairial an ii, un decret reclame la guerre a mort contre le peuple anglais : desormais "il ne sera fait aucun prisonnier anglais ou hanovrien. " la fraternite internationale est ainsi retournee en exclusion radicale. Les anglais sontaccuses de crime de lese-humanite. L'analyse du trajet theorique et thematique qui mene a l7enonciation par les revolutionnaires de ce troisieme decret permet de saisir la nature du paradoxe de l'etranger pendant la revolution francaise. Allegorie de l'universite de l'humanite des 1790, l'assemblee nationale est hospitaliere aux revolutionnaires etrangers et constitue entre raison et emotion un sens commun a visee universaliste. Cependant si peut ainsi naitre un dialogue international, l'etranger en peut s'inscrire dans l'espace public francais en tant que citoyen. La cloture de la souverainete nationale qui s'opere le plus souvent dans un climat de veritable xenophobie, serait en effet la garantie de l'invention d'une universalite politique constituee non par l'avenement d'une republique universelle mais par la mise en oeuvre de relatio

  • Titre traduit

    The foreigner, the paradox of the universal. Analysis of french revolutionary political discourse on the foreigner, from the fete de la federation to thermidor


  • Résumé

    "one must make a city-of citizens who are friends, hospitale and brotherly," declared st. Just on the 26 germinal an ii. In striking contranst to this appeal to civic hormony, the national convention issued three decrees underlining the paradoxical position of the foreigner during the french revolution. The first, taken on september 6, 1793, excluded foreigners born in enemy countries, and instituted an increasing surveillance for the others; hospitality was turned into suspicion. The second decree, issued on 6 nivose an ii, excluded foreigners from the right to represent the french people. Anarcharsis cloots, one of these foreigners so excluded, was guillotined with herbert, the leader of the faction known as "faction de l'etranger. " the friendship extended to foreigners was thus transformed, and these could be accused of treason. Finally, the decree of 7 prairial an ii, proclaimed a war to the death against the inglish people : from then on, "there were to be no english or hanoverian prisoners. " the international fraternity as conceived by the french revolutionaires envisaged the exclusion of certain nationalities, like the english, who were in a sense accused of the crime of "lese humanite". The analysis of the theoretical and thematic trajectory which led to the introduction by the revolutionaires of the third decree, that of 7 prairial an ii, allows us to understand the paradoxical nature of the foreigner during the french revolution. Allegory of the universality of humanity as early as 1790, the national assembly was hospitable to foreing revolutionaries, and indeed during its sessions from the tension between reason and emotion emerged the

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1013 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 94 : 135
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 17998-<1 À 3>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 14541
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 1563
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2856
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 16546
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.