Le temps à l'oeuvre dans les films de Jacques Becker

par Valérie Vignaux

Thèse de doctorat en Cinéma

Sous la direction de Claude Beylie.

Soutenue en 1994

à Paris 1 .


  • Résumé

    La thèse retrace les étapes qui sont constitutives de l'œuvre de Jacques Becker, celle-ci comprenant treize films : dernier atout, goupi-mains rouges, falbalas, Antoine et Antoinette, rendez-vous de juillet, Edouard et Caroline, casque d'or, rue de l'estrapade, touchez pas au grisbi, Ali Baba et les quarante voleurs, les aventures d'Arsène Lupin, Montparnasse 19, et le trou. Dans un premier temps la recherche présente la bio-filmographie du cinéaste. Le bio-filmographie montre l'inscription de la vie (circonscrite par deux dates : la naissance 1906 et la mort 1960), dans l'œuvre. Une deuxième partie : filmographie et production, examiné les procédures contractuelles et industrielles des films : devis, plan de financement, contrats, plan de travail l'étude du cas individuel, le cinéma de Jacques Becker, est ce qui autorise une réflexion sur le cinéma français des années cinquante, puisque Jacques Becker réalisa son premier long métrage sous l'occupation (1942) et le dernier à la fin des années cinquante (1959). J'ai ensuite envisagé le temps mis en œuvre par le récit : filmographie et narration, en analysant les documents qui dévoilent l'évolution des récits : roman (quand il s'agit d'adaptation), synopsis, continuité dialoguée comparés au film lui-même. L'examen du temps a permis de rendre compte de l'importance de l'œuvre de Jacques Becker dans l'histoire du cinéma français.

  • Titre traduit

    A study of the time in the films of Jacques Becker


  • Résumé

    The thesis deals with the different stages wich were constitutive in the works of Jacques Becker, thirteen films from dernier atout, goupi-mains rouges, Falbalas, Antoine et Antoinette, rendez-vous de juillet, Edouard et Caroline casque d'or, rue de l'estrapade, touchez pas au grisbi, Ali baba et les quarante voleurs, les aventures d'Arsène lupin, Montparnasse 19, till le trou. In the first part, the research presents a "bio-filmography", the life of the director (1903-1960) in relation with his films. The second part, "films and production", is an investigation of the industrial and legal processes of his films, cost estimates, production schedules, contracts. . . The study of this specific case, Jacques Becker, gives way to an extended study of the French cinema in the fifties, as Jacques Becker directed his first long-length film during the second world war (1942) and his last film in the late fifties (1959). In a last part, the research is based on the films themselves: how the narration of Jacques Becker’s films deals with the notion of time: "filmography and narration" is an analysis of the documents which can help to find the evolution of the narrations: novels, outlines, treatments of dialogue continuities are compared with the films which result from them. The study of the time shows how important is Jacques Becker’s work in the history of the French cinema.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (683 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?