Optimus princeps, optimus praeses, optimus ciuis : les hommages publics en betique, lusitanie et tingitane

par Sabine Lefebvre

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michel Christol.

Soutenue en 1994

à Paris 1 .


  • Résumé

    Les sites de l'empire romain ont tout au long de leur histoire rendu hommage à des personnages remarquables, afin de les remercier ou d'augmenter le prestige de ce dédicataire ou de sa famille. Ces documents épigraphiques sont des hommages publics, car l'hommage est proposé, impose, souhaite, vote, autorise par les instances municipales par un décret. Ils sont places dans des lieux publics et sont fréquemment surmontés d'une statue. Parfois les instances municipales ne sont pas mentionnées. Les termes qualifiant le dédicataire au sein de ces hommages sont caractéristiques du type de dédicataire : le prince, les haut-fonctionnaires nommes dans les provinces, quelle que soit leur fonction, et les notables locaux, magistrats, évergètes, patrons. L'étude des cinq-cent-soixante-treize inscriptions venant de bétique, Lusitanie et tingitane permet de mettre en évidence l'existence de répertoires plus spécifiquement utilises pour tel ou tel dédicataire : l'indulgencia pour le prince, la institua ou l'innocentai pour l'administrateur, un concitoyen bonus, piissimus. Si certains termes, comme optimums peuvent être présents dans les trois types d'hommages, d'autres sont réellement réservés a un type de dédicataire comme les mérita employés pour les magistrats locaux. L'utilisation de ces termes nous permet de préciser le milieu social du dédicataire ainsi que son intégration au sein de la cite, en particulier dans le cas des hauts fonctionnaires en poste dans les provinces. Nous pouvons aussi mettre en évidence la participation des membres de la famille du dédicataire tant dans le financement de l'hommage que dans le choix des termes qualificatifs, principalement choisis, dans ce cas, dans le vocabulaire funéraire.

  • Titre traduit

    Optimus princeps, optimus praeses, optimus ciuis : Publics hommages in Betica, Lusitania and Tingitana


  • Résumé

    The cities of the roman empire payed homage, all along their history, to great people, to thank them or to increase the prestige of this dedicataire or of his family. These epigraphik documents are publics homages, because is proposed, imposed, wished, voted, autorized by the municipal instances with a decree. They are put in publical places et frequently surmounted by a statue. Sometimes the municipal instances aren't mentioned. The words qualifying the dedicataire in these homages aretypical of each type of dedicataire : the prince, the hight civil servantsnominated in the provinces, and the local notables, magistrates, evergets,patrons. The study of the 573 inscriptions coming from betica, lusitania and tingitana allow to put in evidence the existence of repertories used especillay for each type of dedicataire : the indulgentia for the pince, the iustitia or the innocentia for the civil servant, a fellow-citizen is bonus, piissimus. If some words, like optimus can be presents in the three types of homages, some others are reserved to one type of dedicataire, like the merita used for the local magistrates. The use of theses terms help us to precise the social environment and his integration in the city, in particular in the case of higth civil servants working in the province. We can put in evidence too the participation of the members of the dediactaire's family in the financy of the homage and in the choice of the qualificatif terms, cosen, in this case, in the funerary vocabulary.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (816 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?