L'inconscient de freud a lacan

par Serge Cottet

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Toussaint Desanti.

Soutenue en 1994

à Paris 1 .


  • Résumé

    A travers une quarantaine d'articles et de conferences publies, on se propose de definir et de commenter l'apport de jacques lacan (1901-1981) psychanalyste, fondateur de l'ecole freudienne de paris, a la theorie de l'insconcient. On montre que le retour a freud de lacan ne se reduit pas a la therse de l'inconscient structure comme un langage. Cette these est celle de freud bien que l'histoire de la psychanalyse l'ait effacee. L'inconscient n'est pas le "ca" mais la somme des effets de langage sur le sujet. A partir de commentaires suivis de textes de freud, de post-freudiens et de lacan, et toujours eclaires par la clinique de la nevrose, de la psychose et de la perversion, on degage un point de vue qui fait de l'inconscient une faille, une beance dans la representation du sujet et non une chose ou un stock d'images de symboles et d'affects. Une certaine conception du freudisme s'est pourtant arretee la. A l'oppose c'est dans cette faille qu s'origine l'inconscient lacanien distinct toutefois de celui de freud en tant qu'i l n'est pas une substance mais le nom de la vacuite du sujet. Dans cette perspective, la derniere partie de l'enseignement de lacan insiste sur le "reel" de l'inconscient a partir de ses effets tels que l'impossible a dire, le ratage de l'acte, le non sen de la jouissance.

  • Titre traduit

    The unconscious from freud to lacan


  • Résumé

    This work is comprised of about forty articles and published papers which define and comment on the contribution to the theoriy of the unconscious of the french psychoanalyst jacques lacan (1901-1981) founder of the ecole freudienne de paris. It is shown that lacan's return to freud cannot be reduced to the thesis that the unconscious is structureded like a language. This thesis is belongs to freud, althoug the history of psychoanalysis has erased its trace. The unconscious is not the "id" but the sum of the effects of language on the subject. Through detailed commentaries of texts by freud, the post-freudians and lacan, examined in the light of clinical experience from neurosis, psychosis and perversion, a point of view is put forth which considers the unconscious as a flaw, a gap in the representation of the subject and not a thing nor a stock of images symbols and affects. A certain cocneption of freudianism stopped at this latter point of view. It is in the flaw, on the contrary, that resides the origin of the lacanian unconscious, however distinct from freud's in as much as it is not a substance but the name of the subject's vacuity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (837 f.)
  • Notes : THESE NON CORRIGEE

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.