La nebuleuse : peut-on proposer un modele des structures transactionnelles ?

par Frédéric Fréry

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Denise Flouzat.

Soutenue en 1994

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'objectif de cette recherche est de proposer un modele descriptif des structures transactionnelles, structures dont la chaine de valeur est constituee de transactions entre des entreprises independantes. L'existence et l'interet des structures transactionnelles sont legitimes au moyen de l'approche par les couts de transaction de williamson, puis une revue de litterature permet de souligner necessite d'un modele capable de les rassembler sous des caracteristiques communes (44 denominations distinctes sont identifiees). Une approche essentiellement deductive est retenue, bien que ses limites soient discutees a la lumiere de la critique popperienne. Apres avoir ecarte une tentative de traitement statistique, c'est l'analyse de donnees qualitatives, obtenues par des sources documentaires et des entretiens complementaires, qui est employee. Un modele des structures transactionnelles, appele nebuleuse, est alors propose. La nebuleuse fonctionne selon le principe de la specialisation flexible, par externalisation des fonctions operationnelles de la chaine de valeur aupres de firmes specialisees (electrons). Cela lui confere une structure dite a-fractale, qui favorise sa capacite d'innovation mais l'expose a des strategies d'imitation. Les electrons gravitent autour d'un noyau qui centralise les indispensables fonctions de conception, coordination et controle (les trois c), et le bon fonctionnement de l'ensemble necessite la presence d'un ou plusieurs substrats (logistique, mediatique, culturel). La nebuleuse peut etre obtenue soit par desintegration d'une firme integree, soit par federation. . .


  • Résumé

    L'objectif de cette recherche est de proposer un modele descriptif des structures transactionnelles, structures dont la chaine de valeur est constituee de transactions entre des entreprises independantes. L'existence et l'interet des structures transcationnelles sont legitimes au moyen de l'approche par les couts de transaction de williamson, puis une revue de litterature permet de souligner necessite d'un modele capable de les rassembler sous des caracteristiques communes (44 denominations distinctes sont identifiees). Une approche essentiellement deductive est retenue, bien que ses limites soient discutees a la lumiere de la critique popperienne. Apres avoir ecarte une tentative de traitement statistique, c'est l'analyse de donnees qualitatives, obtenues par des sources documentaire et des entretiens complementaires, qui est employee. Un modele des structures transactionnelles, appele nebuleuse, est alors propose. La nebuleuse fonctionne selon le principe de la specialisation flexible, par externalisation des fonctions operationnelles de la chaine de valeur aupres de firmes specialisees (electrons). Cela lui confere une structure dite a-fractale, qui favorise sa capacite d'innovation mais l'expose a des strategies d'imitation. Les electrons gravitent autour d'un noyau qui centralise les indispensables fonctions de conception, coordination et controle (les trois c), et le bon fonctionnement de l'ensemble necessite. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (342 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.