Expression de la lectine membranaire affine du mannose des cellules de la lignee monocytaire : modulation au cours de la differenciation

par FLORENCE ROULEUX

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de M. MONSIGNY.

Soutenue en 1994

à Orléans .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les monocytes/macrophages, en tant que cellules cles du systeme immunitaire, exercent de nombreuses fonctions dont le declenchement met en jeu des recepteurs membranaires. Nous nous sommes interesses aux lectines de la lignee monocytaire, dont l'expression est etroitement regulee lors de la differenciation et l'activation des monocytes, et plus particulierement a la lectine specifique du mannose de 175 kda. Nous avons etudie par pcr quantitative, l'expression du gene de la lectine au cours de la differenciation. Nous avons montre que l'arn messager n'est pas detectable dans les monocytes fraichement isoles. Par contre, l'expression du gene augmente tres rapidement lorsque les monocytes sont cultives pendant 24 heures puis diminue pour se stabiliser a un niveau de base au bout de 96 heures. Il semble donc que l'induction de la transcription du gene soit un evenement precoce. Nous avons compare l'expression du gene de la lectine specifique du mannose a l'expression du gene de la lectine specifique du galactose de 30 kda. Les resultats montrent que l'expression de cette derniere augmente graduellement en fonction du temps de culture. Les mecanismes qui sous-tendent la regulation de l'expression des deux lectines sont donc differents. Une sequence d'environ 400 pb, en amont du gene a ete isolee. Elle assure l'expression d'un gene reporteur dans les cellules de type macrophage. Ceci demontre que la sequence clonee contient le promoteur du gene de la lectine et contient une sequence de controle negatif de la transcription qui a toutes les caracteristiques d'un silenceur. Celui-ci est responsable de l'expression tissulaire specifique du gene de la lectine. Ces resultats montrent que l'expression du gene de la lectine est etroitement regulee au cours de la differenciation et que cette regulation intervient, entre autres, par l'intermediaire d'un silenceur. Il reste a definir quelles sont les modalites d'action de cette sequence et des autres sequences consensus trouvees dans le fragment clone dans la regulation de l'expression


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 169 P.
  • Annexes : 275 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.