Etude de nouveaux solides lamellaires obtenus par coprecipitation d'hydrate aluminocalcique et de sulfonate aromatique

par VALERIE FERNON

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de F. BEGUIN.

Soutenue en 1994

à Orléans .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les phenomenes d'incompatibilite adjuvants/beton representent un probleme majeur. Parmi les adjuvants, les fluidifiants, de part leur nature anionique, presentent des effets secondaires nefastes qui seraient lies a des phenomenes d'interaction chimique avec les hydrates du ciment, notamment les hydrates lamellaires du c#3a. Le systeme ciment-h#2o etant un milieu complexe, ces travaux ont ete realises sur un milieu synthetique favorisant la formation des hydrates lamellaires du c#3a, notes c#4ah#x, et ce en presence de sulfonates organiques fluidifiants (polymeres). Les composes organomineraux resultant de la coprecipitation des hydrates c#4ah#x avec les sulfonates organiques ont ete caracterises. De part les difficultes rencontrees, dues a leur nature amorphe, d'autres composes organomineraux a base de sulfonates aromatiques de petite taille ont ete etudies. Le caractere lamellaire des composes organomineraux a ete verifie, ce qui a permis l'elaboration d'un modele structural pour ces nouveaux composes d'hydratation. L'etude de la stabilite thermique et chimique de ces composes a permis de souligner le role important des ions sulfates sur la formation et la destabilisation de ces nouveaux produits d'hydratation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 288 P.
  • Annexes : 163 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.