L'évolution de disque de la Voie Lactée : comptages d’étoiles et synthèse de populations stellaires

par Misha Haywood

Thèse de doctorat en Astronomie fondamentale, mécanique céleste, géodésie

Sous la direction de Annie Robin.

Le président du jury était Michel Crézé.

Le jury était composé de Annie Robin, Rosemary F. G. Wyse, Michel Mayor, Ana Gómez, Danielle M. Alloin.

Les rapporteurs étaient Rosemary F. G. Wyse, Michel Mayor.


  • Résumé

    Cette thèse présente, pour la première fois, une analyse des distributions d’étoiles à grande échelle du disque de notre galaxie en terme d'évolution du disque. Un modèle de synthèse de populations stellaires évolutif est utilisé comme outil d'interprétation. De nouvelles contraintes sont apportées sur la variation du taux de formation initiale entre 1 et 3 masses solaires est proposée, largement indépendante du taux de formation d’étoiles. Je montre que si l'on admet que le disque ne contient pas de quantité dynamiquement significative de matière noire, alors la dispersion verticale des étoiles du disque atteint nécessairement un maximum inférieur à 21 km/s. Une nouvelle contrainte, plus marginale, montre également que le disque ne devrait pas contenir une quantité importante de matière noire. Je montre la sensibilité de la modélisation des comptages d’étoiles entre les magnitudes apparentes 6 et 21 à ces trois paramètres. Des comparaisons extensives avec des données à basse et moyenne latitude en direction du centre galactique et de l'anticentre et en direction du pole galactique sont compatibles, compte-tenu de la précision des données, avec un même schéma d'évolution du disque galactique.

  • Titre traduit

    The evolution of the Milky Way galactic disc : star counts and stellar population synthesis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (197 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 193-197

Où se trouve cette thèse ?