Etude des proprietes biochimiques d'une proteine virale essentielle pour la replication du papillomavirus bovin de type 1

par SABINE SANTUCCI-DARMANIN SANTUCCI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Philippe Clertant.

Soutenue en 1994

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'essentiel de nos connaissances, concernant les mecanismes moleculaires mis en jeu lors de la replication de l'adn chez les eucaryotes, repose sur l'etude de la replication de petits virus a adn. Parmi ces virus, le papillomavirus bovin de type 1 (bpv1), qui est capable de transformer in vitro des fibroblastes de rongeurs, presente la particularite de maintenir ses genomes viraux (molecules d'adn circulaires et autonomes) en nombre constant au cours des generations cellulaires successives. Lorsque nous avons commence le travail presente dans cette these, differentes analyses genetiques suggeraient que le produit de traduction de l'orf e1 de bpv1 etait directement implique dans la replication virale. Nos travaux ont permis d'identifier et d'avancer la caracterisation de la proteine codee par l'orf e1. Cette phosphoproteine de 72 kda est presente en faible quantite dans le noyau des cellules transformees par bpv1. Afin de caracteriser les activites biochimiques de la proteine e1, nous avons construit differents vecteurs permettant son expression, soit dans la bacterie sous forme de proteine de fusion gst-e1, soit dans les cellules eucaryotes (recombinants viraux: vaccine, baculovirus). Nous avons pu montrer d'une part, que la proteine e1 est une atpase, et d'autre part, dans un systeme de replication in vitro, qu'elle est la seule proteine virale necessaire pour assurer l'initiation de la replication, de facon bidirectionnelle a partir de l'origine de replication de bpv1. Elle s'est averee etre un initiateur de la replication aussi actif que l'agt, initiateur de la replication du virus sv40, en assurant la production in vitro de molecules d'adn issues de plusieurs tours de replication. Par ailleurs, par chromatographie d'affinite, nous avons pu montrer que la proteine e1 s'associe specifiquement avec l'une des proteines cellulaires de la machinerie de replication: l'adn polymerase -primase


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 220 P.
  • Annexes : 225 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.