Role des recepteurs d'hormones steroidiennes dans la cinetique cellulaire du cancer du sein et mode d'action des anti-hormones : etudes par analyse d'images

par PHILIPPE ROSTAGNO

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de B. LAHLOU.

Soutenue en 1994

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette etude, qui utilise l'analyse d'images et l'immuno-fluorescence comme principal outil d'investigation, confirme le role mitogenique des hormones steroidiennes dans le cancer du sein. En effet de nombreux arguments, comme la synthese des recepteurs d'estrogenes preferentiellement en phase g0/g1, la sous-regulation des re par l'estradiol uniquement en phase g0/g1 ou l'absence de blocage des cellules en phase s par un anti-estrogene, plaident en faveur d'une action des estrogenes au niveau de la transition g1/s. Par consequent une alteration de la synthese des re pendant la phase g0/g1 peut etre a l'origine de l'acquisition de certaines formes d'hormono-resistances, par la selection de cellules utilisant d'autres signaux mitogeniques. Cette etude montre d'autre part que l'effet antagoniste du tamoxifene induit, dans un premier temps, une augmentation de la concentration des re, soit par une activation de la translation des re, soit par un demasquage d'un nouveau site de liaison. Puis a long-terme il provoque une inhibition de la synthese des re, aboutissant a l'arret de la proliferation

  • Titre traduit

    Cell cycle expression of steroids receptors by image analysis on human breast cancer cells: a hypothesis on mechanisms of tamoxifen action


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 188 P.
  • Annexes : 275 REF.

Où se trouve cette thèse ?