Recherches sur la metrique interne du vers compose dans la seconde moitie du dix-neuvieme siecle. Pour une analyse distributionnelle systematique

par Jean-Michel Gouvard

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Benoît de Cornulier.

Soutenue en 1994

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le but de ce travail est de decrire l'alexandrin francais dans une optique linguistique. La premiere partie traite de l'aspect theroique. J'y etudie diverses theses afin de preciser la reelle fonction devolue a l'accent dans le vers, et je propose un nouveau concept de "modele", baptise "modele d'equivalence", que j'applique a l'alexandrin francais classique. La deuxieme partie traite de l'aspect methodologique. Je fefinis des criteres morpho-phonologiques et syntactiques afin de reperer quelles syllabes peuvent etre suivies d'une coupe metrique. Je specifie egalement sur quel corpus je vais tester cette methode. La troisieme partie offre une exemple d'analyse. Examinant un ensemble d'alexandrins avec un proclitique sixieme ou une preposition sur la sixieme syllabe, je montre comment et pourquoi le rythme du vers induit de nouveaux metres et je propose une nouvelle typologie pour rendre compte de ce phenomene. Pour terminier, je complete ma methode en ajoutant plusieurs mots grammaticaux aux criteres d'investigation. La derniere partie traite des alexandrins avec une cesure enjambee par un mot ou avec un "e" muet sur la sixieme syllabe, et je souligne divers problemes morpho-phonolmogiques qu'il pourrait etre interressant d'etudier a l'avenir.


  • Résumé

    The aim of this work is to describe the french alexandrine from a linguistic point of view. The first part is dealing with theory. I study several thesis in order to specify the real function of the stress in verse and i propose a new concept of "design", called "equivalence design", that i apply to french classical alexandrine. The second part is dealing with methodology. I define morpho-phonological and syntactic criteria with the aim to spot which syllables could be followed by a metrical cut. Also i precise on which corpus i will test the method. The third part gives an example of analysis. Scanning an array of alexandrines bearing a proclitic or a preposition on the syllable, i show how and why the rythm of the verse induces new meters and i propose a new typology to take that phenomenon into account. At last, i complete my method by adding several grammatical woreds to the criteria of investigation. The last part is dealing with alexandrines bearing a run-on word on the caesura or a mute "e" on the sixth syllable, and i underline several morpho-phonological problemes that it could be interesting to study in the futur.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.