Modulation et transfert de charges dans les nouveaux composes ternaires tellures ma#xte#2 (m=nb, ta; a=si, ge; 1/3x1/2)

par LAURE MONCONDUIT

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Michel Evain.

Soutenue en 1994

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les phases ma#xte#2(m=nb, ta et a=si, ge; x rationnel: 1/3, 2/5, 3/7,. . . (1+n)/(3+2n). . . 1/2 ou irrationnel 0,360, 0,414. . . ) derivent toutes d'un empilement de feuillets trigonaux prismatiques mte#2. Les cations a et m occupent partiellement les sites de chaque feuillet laissant les sites octaedriques de la lacune de van der waals vides (materiaux a caractere lamellaire). L'originalite de ces structures reside dans le fait que les metaux m sont en partie isoles et en partie lies pour former des paires m-m, quant aux atomes a ils adoptent une coordinence rectangulaire inhabituelle. Les atomes m isoles forment des rubans separant les domaines dans lesquels les metaux sont apparies. La sequence avec laquelle la segregation s'effectue gouverne la modulation commensurable (x rationnel) ou incommensurable (x irrationnel) des structures. L'utilisation de la theorie des groupes de superespace permet d'unifier l'ensemble des structures. L'examen des degres d'oxydation et des liaisons permet d'apprehender le mecanisme redox de formation de ces phases. Les atomes a ne sont pas seuls a participer au transfert electronique, les contacts te. . . Te courts (dans le feuillet) intervenant soit pour reduire les metaux m en paires soit pour reduire les metaux isoles (contacts a travers le gap). Le degre de transfert reel est difficile a quantifier comme le montrent les calculs de structure electronique. Des mesures afm et stm ont confirme que la modulation commensurable ou incommensurable est liee a la distribution quasi-periodique des rubans de formulation mte#2. Enfin ces nouveaux composes sont de bonnes structures d'accueil pour le lithium. L'intercalation chimique provoque une expansion du parametre b importante, significative de l'affaiblissement des contacts courts te. . . Te a travers le gap de van der waals. L'intercalation electrochimique permet de quantifier electroniquement la premiere etape de la reduction du tellure


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 200 P.
  • Annexes : 85 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 94 NANT 2061
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 94 NANT 2061
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.