Le Tarkwaien du sillon de Houndé (Burkina-Faso) : un ensemble volcano-détritique acide calco-alcalin à 2,15 Ga. Etude pétrologique, métamorphique et structurale

par Issa Bonkoungou

Thèse de doctorat en Pétrologie structurale

Sous la direction de Gérard Bossière.

Soutenue en 1994

à l'Univ. de Nantes .


  • Résumé

    Le tarkwaien decrit au ghana ou il est porteur de mineralisations auriferes exploitees est constitue essentiellement de depots detritiques: quartzites et conglomerats discordants sur le birimien. Des facies analogues ont ete identifies au burkina-faso, ou ils constituent une etroite unite lithologique, le sillon de hounde qui s'allonge sur 225 km du n au s, objet de ce travail. Cette etude a permis de caracteriser le tarkwaien de hounde: 1) il est constitue d'une double composante: des galets pluricentimetriques a decimetriques (quartz, chert, rhyolite, schiste) et un ciment quartzo-phylliteux renfermant des quartz rhyolitiques; 2) la repartition des galets temoigne d'une alimentation sous forme de coulees boueuses, lateralement au relief; 3) les quartz rhyolitiques et les zircons de la matrice traduisent un faible deplacement de materiel volcanique pyroclastique sedimente dans des bassins intramontagneux; 4) l'etude typologique des zircons permet de deduire la nature calco-alcaline de ce volcanisme mis en place en contexte distensif; 5) le volcanisme a ete date autour de 2 15120 ma, c'est-a-dire a la limite des cycles burkinien et eburneen sensu-stricto. Sur le plan structural il est caracterise par des plis isoclinaux formes dans un climat epizonal a muscovite paragonitique et chlorite, les axes sont sub-horizontaux dans l'azimuth 035 ou 215. La schistosite de plan axial a un pendage qui oscille de 40 a 60, soit vers l'e, soit vers l'w. Une lineation s#0/s#1 et l'axe long des galets sont paralleles aux axes de plis. Ulterieurement, se developpe une lineation wnw-ese marquee par des ondulations millimetriques sur les plans de schistosite et genetiquement associee a des kinks. L'etude de la deformation finie montre l'existence d'une composante en aplatissement et d'une composante en etirement qui sont interpretees comme resultant d'une phase en compression suivie d'une phase cisaillante senestre. Il est montre que par sa composition mineralogique et sa periode de mise en place le tarkwaien du sillon de hounde est identique a celui du bassin de tarkwa au ghana. Cependant, la sedimentation epicontinentale, au lieu de se faire en dehors de la zone orogenique active, s'est faite sur place. Dans un tel contexte, ou existe un constant desequilibre entre les formations birimiennes sensu-stricto, toujours actives, et les petits bassins epicontinentaux, aucun niveau conglomeratique, de type monogenique, a galets de quartz, susceptible d'etre aurifere, et correspondant a des paleoplacers n'a pu etre observe


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (410 p.)
  • Annexes : Bibliogr. (p. 271-295 (353 réf.))

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : B07884
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EMF 20980-8
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.