Espace, temps et relations temporo-logiques chez le sujet sourd : étude comparative de sujets sourds et entendants dans le maniement des marqueurs spatio-temporels en LSF et en français

par Christine Maeder

Thèse de doctorat en Science du langage

Sous la direction de François Lonchamp.

Soutenue en 1994

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Les notions temporelles, temporo-logiques et spatiales chez les sujets sourds présentent certains points communs, à la fois d'ordre structural et contemporal. Le canal de communication de la LSF offre la possibilité d'utiliser l'espace et donc de spatialiser certaines notions. C'est le cas des notions spatiales et temporelles mais pas des notions temporo-logiques. L'appréhension des données temporalles et spatiales peut être gênée du fait du canal auditif déficient. Les performances en LSF des sujets sourds profonds de parents sourds sont comparables à celles en français des sujets entendants. Leurs performances en français sont supérieures à celles des sujets sourds de parents entendants. Par contre, les performances des sujets sourds de parents entendants, en LSF ou en français, sont inférieures à celles des sujets entendants. Même si l'on constate des phénomènes d'interférence entre les deux langues, il existe un enrichissement mutuel découlant de la pratiques de ces deux langues. Les marqueurs les plus utilisés en LSF par les sujets sourds sont les marqueurs spatiaux et aspectuels alors que ce sont les marqueurs temporels et temporo-logiques qui sont les plus utilisés par les entendants. Or, il se trouve que les notions spatiales et certaines notions temporelles sont représentées spatialement en LSF alors que les notions temporo-logiques sont exprimées de façon assez semblable au français. Il est donc possible que la structuration de la LSF soit à l'origine de ces faits. En ce qui concerne la compréhension gestuelle, les sujets sourds présentent essentiellement des difficultés de saisie et de rétention des notions spatiales, des difficultés d'ordre cognitif ou linguistique dans les domaines temporel et temporo-logique. - Le facteur prédominant dans la non compréhension des connecteurs spatiaux et temporels du français écrit par les sujets sourds est l'ordre des éléments discursifs. S'il est semblable à celui de la LSF, la compréhension est meilleure.

  • Titre traduit

    Space, time and temporo-logical relations among deaf subjects : comparison between deaf and hearing subjects in the use of spatial, temporal and temporo-logical markers


  • Résumé

    Spatial, temporal and temporo-logical notions among deaf subjects present common points, both on a structural point of view and on a conceptual one. LSF communication canal uses space and permits spatialization of certain notions. It's the case for spatial and temporal ones but not for temporo logical ones. Spatial and temporal notions' perception can be annoyed because of hearing loss. Performances in LSF of deal subjects with deaf parents are equivalent to those of hearing subjects in French. Performances in French are superior among deaf subjects with deaf parents comparatively to deaf subjects with hearing parents. Performances of deaf subjects with hearing parents are inferior to those of hearing parents, both in LSF and in French. Even if one can observe interferences between the two languages, there is an enrichment coming from practice of the two languages. Markers most frequently used by deaf subjects are spatial and aspectual ones ; Markers most frequently used by hearing subjects are temporal and temporo-logical ones. One can note that spatial notions and certain temporal ones are spatialized, but temporo-logical ones are not. LSF's structure can therefore be at origin of theses facts. As far gestual comprehension is concerned, deaf subjects have different types of difficulties : in spatial domaine, difficulties in grasping and memory, in temporal and temporo-logical domaines, linguistic and cognitive difficulties. The predominant factor incomprehension of written French is order of elements. If it follows the sames order in French and in LSF, understanding is better.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (iv-379-XXI f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 94/10
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.