Le parler rural de Coinches (Vosges) : approche linguistique et ethnographique

par Pierre Colin

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Jean Lanher.

Soutenue en 1994

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Le village de Coinches, situé non loin de Saint-Dié, dans les Vosges à l'ouest de la frontière linguistique, vivait naguère d'agriculture. En l'espace de vingt ans, le paysage s'y est considérablement modifié. La forêt à gagne rapidement du terrain vers l'aval. Les jeunes natifs du village s'en sont allés travailler à la ville. Ils ont été remplacés par d'autres. Il y a vingt ans disparaissaient les derniers vrais patoisants du village. Il y a certes encore aujourd’hui des gens qui comprennent le patois de Coinches, mais cette langue meurt, faute de locuteurs. Le vocabulaire recueilli se ventile suivant quatre niveaux de langue, du patois, du français tel qu'il est parlé dans la communauté actuellement, des toponymes et des sobriquets. Presque un tiers du vocabulaire recueilli renseigne le lecteur sur le volet économique, six mois sur dix décrivent l'homme et l'appropriation du territoire le surplus se rapporte aux rituels. L’étude de ce parler renseigne sur la structure de la communauté telle qu'elle se présentait il y a une cinquantaine d'années. La langue utilisée n'est ni du français déformé, ni une langue d'origine germanique. Elle prolonge le latin du moyen âge. Un mot sur six est d'origine germanique. Des traces non négligeables de celtique existent.

  • Titre traduit

    Rural speech in Coinches, Vosges : linguistic and ethnographic approach


  • Résumé

    Not long ago the village of Coinches, which in the close neighborhood of Saint-Dié, in the Vosges region, west of the linguistic frontier used to live on agricultural means. For about twenty years, the setting has changed a lot. The forest has spread on downhill. Young people, native to those villages, went down to town to earn a living; they have been replaced by new youngsters. Twenty years ago, the last authentic patois-speaking people disappeared. Even though few people still understand the patois from Coinches today, the language is inexorably dying away for lack of speakers. The words collected might be classified into four linguistic categories that are patois, French as it is spoken in the community at the present times, toponyms and nicknames. Nearly one third of the words collected give the reader some information about the economic background, six words out of ten deals with the people and the way real estate worked out - the rest refers to rites. The study of the provincial dialect gives useful information about the structure of the community as it used to be about fifty years ago. The speech used is neither distorted French nor a Germanic language.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 5 vol. (1025, 595 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 1019-1025

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 94/2
  • Bibliothèque : Analyse et traitement informatique de la langue française. UMR C7118. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CVh1 COL
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.