La responsabilité civile contractuelle du dépositaire salarié

par Jules Roger Nlend

Thèse de doctorat en Droit privé

Sous la direction de Bernard Gross.

Soutenue en 1994

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Aux termes de l'article 1915 du code civil, est dépositaire celui qui, à titre principal, doit garder et restituer le bien d'autrui. Mais, la dualité ainsi retenue par le législateur est critiquable car il est impossible en pratique d'isoler l'une ou l'autre de ces obligations; le dépositaire garde la chose reçue pour pouvoir la restituer et la restitution suppose une garde bien exercée. En, fait, le débiteur précité est tenu par une obligation générale de prudence et de diligence. Par conséquent, c'est au déposant qui veut engager sa responsabilité qu'il incombe d'établir la faute (personnelle ou non) de son cocontractant. Lorsque cette preuve est rapportée, la dépositaire salaire (dont la faute est plus sévèrement appréciée que celle du dépositaire bénévole) s'expose à deux types de sanctions : - les sanctions pécuniaires : il s'agit surtout du paiement de dommages et intérêts. - les sanctions en nature : il s'agit soit d'une condamnation à restituer la chose même reçue, soit (si elle n'existe plus entre les mains du dépositaire ou s'il s'agit d'une chose fongible) d'une condamnation à restituer une chose de nature équivalente.

  • Titre traduit

    Contractuel civil liability of the salaried depositary


  • Résumé

    According to the 1915 article from the civil code, a depositary is someone who is chiefly entitled to have charge and to make restitution of a property, entrusted by his contractor. But, this double obligation meant by thee legislator, is open to criticism, because it is practically impossible to separate one of these two obligations from the other. The depositary keeps the property he receives so that he can give it back and the restitution supposes a non-failing watchfulness. In fact, the above-mentioned debtor is bound to a general obligation of carefulness and diligence. Consequently, the depositor who wants to involve his contractual responsibility must give evidence of his contractor's fault. When the evidence is given, the salaried depositary (whose fault is more severely apprehended than a non-salaried depositary's) can render himself liable two kinds of sanctions. - Pecuniary sanctions; he’ll have to pay for damages. - Reparation in kind; that's to say either he’ll be compelled to make restitution of the property he revived or (if ever he has lost the property he received, if it is an interchangeable property) he’ll have to make restitution of a property of the same.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (400 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 351-400. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque universitaire Droit et sciences économiques.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : DN 1994/16

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Bibliothèque de recherche juridique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MICROF/NLE
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1141-1994-19
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.