Étude de l'inhibition de la corrosion aqueuse du cuivre

par Christophe Rapin

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de P Steinmetz.

Soutenue en 1994

à Nancy 1 , en partenariat avec Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    Le but de ce travail est l'étude de l'inhibition de la corrosion aqueuse du cuivre par l'heptanoate de sodium. Celle-ci est optimale pour une concentration en heptanoate de 0,08 mol/l et un ph-proche de 8. La vitesse de corrosion peut par ailleurs être considérablement diminuée par ajout de perborate de sodium. Le mécanisme d'action de l'heptanoate sur le cuivre a été précisé. La surface du métal se recouvre d'une couche tridimensionnelle de 6 à 8 nm d'épaisseur, constituée d'un mélange d'heptanoate et d'hydroxyde de cuivre II. L'heptanoate de cuivre II a fait l'objet d'une étude approfondie: détermination de la structure cristallographique, caractérisation de sa solubilité et de sa stabilité thermique. L'heptanoate de cuivre ne subissant pas de décomposition en dessous de 200c, présente de ce fait un avantage supplémentaire en terme d'inhibition du cuivre

  • Titre traduit

    Study of inhibition of copper aqueous corrosion


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (144 p.)
  • Annexes : 98 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.