Détection par immunephelemetrie sur supports microparticulaires d'autoanticorps anti-thyroïde de spécificité épisodique définie : mise au point de la méthode et applications

par Asmae Alami Harchali

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jean Duheille.

Soutenue en 1994

à Nancy 1 , en partenariat avec Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    Ce travail a pour objectif d'adapter à la détection et à la caractérisation d'autoanticorps, la technique d'immunonephelemetrie sur supports microparticulaires. Le but est d'affiner le pouvoir discriminant de cette technique jusqu'à l'identification de la spécificité épitopique des anticorps décelés. Un premier groupe d'applications porte sur la détection des autoanticorps anti-thyroglobuline humaine. Un test de détection de ces autoanticorps anti-domaine antigénique deux de la molécule de thyroglobuline, a été développé. Il est basé sur l'aptitude des autoanticorps à inhiber les systèmes agglutinants thyroglobuline-anticorps monoclonaux anti-thyroglobuline ont ainsi été détectés et quantifiés chez tous les patients atteints de thyroïdite d'Hashimoto et dans plus du trois-quarts des patients présentant une maladie de basedow non traitée. Les résultats obtenus se comparent favorablement à ceux de l'immunofluorescence indirecte et de l'hemagglutination passive. Le système mis au point peut aussi se prêter au dosage de la thyroglobuline sérique par inhibition. La détection des autoanticorps anti-thyroperoxydase humaine est calquée dans son principe sur le protocole mis au point pour les anticorps anti-thyroglobuline. Ce test confirme la polyclonalité des autoanticorps anti-thyroperoxydase et leur réactivité préférentielle envers les épitopes localisés sur les domaines antigéniques a et b de la molécule de thyroperoxydase, épitopes impliques dans les maladies thyroïdiennes auto-immunes. Ces mêmes spécificités sont observées chez les patients atteints de thyroïdite d'Hashimoto et de maladie de basedow. Les données immunonephelemetriques sont en accord avec les résultats des autres moyens d'investigation et avec les autres éléments des dossiers cliniques

  • Titre traduit

    Detection of anti-thyroid autoantibodies with defined epitopic specificity by a microparticle-enhanced nephelometric immunoassay


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (172 p.)
  • Annexes : 205 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.