Calcul ab initio en base d'orbitales de type Slater et hydrogenoïde : cas des molécules linéaires

par Mohamed Farès

Thèse de doctorat en Chimie informatique et théorique

Sous la direction de Daniel Rinaldi.

Soutenue en 1994

à Nancy 1 , en partenariat avec Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    Dans ce travail, nous avons essayé de voir l'apport des fonctions de type exponentiel en général et les fonctions de type hydrogenoïde en particulier dans les calculs ab initio par rapport aux fonctions gaussiennes. L’inconvénient majeur de ces fonctions de type exponentiel se situe dans l'évaluation des intégrales multicentriques; ainsi, nous avons élaboré de méthodologies afin de résoudre ce problème grâce à des méthodes numériques. Ces méthodes ont été programmées et implantées dans le logiciel ALCHEMY. La seconde partie de ce travail consiste à utiliser les fonctions de type hydrogenoïde dans le calcul ab initio. Pour se faire, nous avons construit une base standard de ces fonctions pour les atomes les plus courants. Au moyen de ces fonctions, nous avons calculé l'énergie et des grandeurs moléculaires pour des exemples de molécules simples

  • Titre traduit

    Ab initio computation with slater type orbitals and hydrogen-like orbitals : case of linear molecules


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (190 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 315 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.