Langue, langage et strategies linguistiques chez heidegger (analyse de die sprache)

par Serge Botet

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de François Schanen.

Soutenue en 1994

à Montpellier 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'importance de la langue chez le heidegger tardif est centrale. Il ne manie pas seulement des notions, mais jongle auss i avec les mots, ce qui a parfois conduit a le placer a la limite de la poesie. Heidegger s'attache finalement a la seul e langue,transformee en une sorte d'absolu et decretee consubstantielle a l'etre. Ainsi l'essai die sprache ne cherche pas a definir la langue comme objet d'etude, mais scande inlassablement la formule-leitmotiv "la langue parle", dans laq uelle il parait vouloir s'epuiser. C'est ce discours apparemment sans objet ni sujet qui est l'enjeu de notre etude, qui se veut au depart approche linguistique (et non philosophique philologique) du discours heideggerien. Nous recensons les artifices d'ecriture par lesquels heidegger construit cet effet d'auto-reference et d'auto-performativite absolus, et nous les mettons en perspective avec un possible objectif philosophique final : l'inscription radicale de l'ouverture de l'etant a son etre dans le seul mouvement du signifiant. Heidegger pourrait, en montrant, en scripturalisant sans la signifier l'ouverture de l'etant a son etre au niveau du texte entier, elargir le champ du questionnement philosophique en deca meme de la difference signifiant signifie et du culte seculaire du signifie, berceau du concept tout puissant et de la pensee essentialiste, qui, on le sait, figent le questionnement. Nus insistons sur la dimension textuelle et s tructurale de notre approche, nous demarquant d'une tradition d'exegese heideggerienne a orientation linguistique, axee exclusivement sur l'etude du mot-unite ou du syntagme isole. Nous privilegions pour notre part l'etude - jusque-la negli gee - des rapports entre constituants du texte pris dans son ensemble, envisages sous le plus grand nombre de perspectiv es possibles : thematique, morpho-syntaxique, structurel (structures textuelles autres que morpho-syntaxiques), communic atif pragmatique.

  • Titre traduit

    Language and linguistic strategies in heidegger (analysis of die sprache)


  • Résumé

    Language in heidegger's late work was primordial importance. He not only handled notions but also juggled with words, which is why the was sometimes said to be on the verge of poetry. Heidegger eventually focused only upon the language, which was transformed into something absolute and declared to be consubstantial to being. Thus, die sprache is not an at tempt at defining language as a topic of study, but rather as an untiring emphasis on the leitmotiv-formula "language speaks", that discourse, apparently lacking any subject or object is what is at stake in our work. From the beginning, it is meant as a linguistic approach of heidegger's discourse. We have highlighted the stylistic devices with which heidegger managed to convey this absolute sel-referring, self-performing effect. We have put them into perspective with a view to achieving a potential final philosophical aim, namely the radical fitting in of the opening of the ontical be ing to the ontological being to the whole text could enlarge the scape of philosophical questionning even within the signifier signified difference and the secular cult of the signified, which is the cradle of the all powerful concept and of the essentialist thought (which hampers the questionning process). We insist on the textual and structural dimens ion of our approach. We have modev away from a traditionnal linguistic heideggerian exegesis, exclusively based upon the study of the word as a unit or of isolated syntagms. We have favoured the so far neglected study of relations among the elements of the text taken as a whole, envisaged in as many perspectives as possible, be it thematic, morpho-syntac tic, structural (textual structures other than morpho-syntactic ones), communicative pragmatic perspective

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LM 94/2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1994MON30040
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.