Christianisme et religions africaines. Interpretation des syncretismes religieux, et de la proliferation des sectes au nigeria et en afrique du sud, a travers des donnees sociologiques et litteraires

par JEAN FLORENT MAKAYA

Thèse de doctorat en Études africaines

Sous la direction de Jean Sévry.

Soutenue en 1994

à Montpellier 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La religion fait partie de l'univers africain. L'homme noir n'a pas importe la notion de divinite. Il la connait depuis l'aube des temps. Dans les systemes religieux africains, le visible et l'invisible ne font qu'un. L'organisation sociale depend du religieux. Au cours du siecle dernier, les missionnaires blancs ont debarque en afrique. Ils ont apporte avec eux une vision du monde tout a fait differente de celle des autochtones qu'ils estimaient ne pas connaitre dieu. Ce qui est une grave erreur. Bon nombre d'entre eux, ont severement critique la religiosite de l'homme noir. Ils lui ont impose un christianisme a l'occidentale, chose qui les aliene. On a eu l'impression que, qui dit christianisme dit civilisation occidentale. Malgre cela, l'africain n'a pas totalement ses pratiques religieuses "traditionnelles", puisqu'il a continue a les pratiquer discretement. Avec les independances des etats africains, les gens se sentent plus libvres, par rapport a la periode coloniale. Ils renovent le christianisme, en le rendant africain. La consequence de la revision du christianisme occidental, est la proliferation de "sectes" presentes sur le continent, et qui defient les eglises historiques. La solution a ce probleme passe par un dialogue entre les deux parties en competition.

  • Titre traduit

    Christianity and african religions, towards an interpretation of syncretism and of the emergence of sects in nigeria and douth africa, through sociology and literature


  • Résumé

    Religion is part of the africain universe. The black man knows the divinity. Both, the visible and invisible worlds are one. The social organisation is deeply based on religion. During the last century, white missionnairies arrived in africa. They brought a new vision of the world, in relation with their culture. Part of them rejected tyhe african spirituality. They imposed christianity according to the norms of the western civilization. In a colonial context, the africans adopted the new religion. But they did not abandon their "traditional" religious practices. With the independance of the continent, people feel free in comparaison with the colonial period. They have decided to ptactive christianity, but in their own culture. The consequence is the proliferation of new religious movements which are seriously competing with the historical churches. To solve that situation, a dialogue is necessary between "sectes" and historical churches.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1994MON30006
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.