Mode d'action des lignosulfonates de fer chez les végétaux. Isolement de la molécule active

par Gisèle Soteras

Thèse de doctorat en Physiologie

Sous la direction de Jean-Claude Baccou.

Soutenue en 1994

à Montpellier 2 .


  • Résumé

    Les lignosulfonates de fer sont des sous-produits de la papeterie. L'application de faibles doses (environ 35mg. 1#-#1 de milieu nutritif) entraine une augmentation de croissance des plants, pouvant atteindre 25%. Les plantes conservent une croissance equilibree, developpent un chevelu racinaire plus important et leur rendement est ameliore. Un mecanisme d'action est propose: in vitro, les lignosulfonates agissent en tant que protecteur d'auxine contre la degradation par l'aia-oxydase. Le fractionnement des lignosulfonates a permis d'isoler du melange complexe initial, une seule molecule active, responsable de l'effet protecteur observe et de la chelation du metal. Cette molecule de masse moleculaire estimee a 400, est en cours d'identification. Enfin, l'implication des lignosulfonates et de leur fraction active a ete etudiee sur deux processus physiologiques importants, la rhizogenese et la floraison en utilisant comme marqueur biochimique les activites peroxydasiques et aia-oxydase. L'impact de la presence de lignosulfonates sur ces activites enzymatiques est discute, ainsi que leur effet sur la regulation hormonale


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 176, [5] p
  • Annexes : Bibliogr.: p. 161-176

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 94.MON-283
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.